Items filtered by date: août 2020

Index

Données renversantes sur les enfants immigrés devenus adultes

Publié le 20 août 2020 à 6h20

L'immigration est un sujet chaud. Des données fiables sont donc cruciales pour analyser froidement la contribution socioéconomique des immigrés. À ce sujet, Statistique Canada a récemment publié une base de données sur les immigrants entrés au Canada depuis 30 ans alors qu'ils étaient enfants (0 à 14 ans). Les renseignements qu'on en tire sont renversants, à plus d'un égard. Ils suggèrent notamment que les enfants immigrés devenus adultes contribuent davantage à l'économie que les natifs d'ici. Et la situation du Québec, encore une fois, est passablement différente de celle du reste du Canada (ROC)... et pas nécessairement pour le mieux.

 

Une fois adultes, les enfants immigrés sont beaucoup plus nombreux à fréquenter les cégeps et les universités que les natifs du Canada. Essentiellement, Statistique Canada a dressé le portrait de l'évolution socioéconomique de ces immigrés enfants devenus adultes, qu'elle compare à celle de l'ensemble des Canadiens du même âge. L'année de référence est 2017, soit la plus récente disponible pour les déclarations de revenus fédérales.

Premier constat : à l'âge de 20 ans, les immigrés qui ont grandi au Canada étaient un peu moins nombreux à travailler en 2017 que les Canadiens (79 % contre 84 %) et ils avaient un revenu médian moindre (9400 $ contre 11 650 $). Toutefois, cet écart de 19 % s'efface progressivement avec le temps et devient même favorable aux immigrés après quelques années.

Ainsi, à l'âge de 30 ans, les immigrés arrivés ici dans l'enfance gagnent 12 % de plus que les Canadiens du même âge (45 200 $ contre 40 260 $ en 2017). Dit autrement, ces enfants ont surmonté les contraintes liées à l'intégration, tant et si bien qu'à l'âge adulte, ils gagnent davantage et finissent donc par contribuer plus aux revenus fiscaux des gouvernements que les natifs d'ici. Les résultats sont semblables, que ce soit avec les revenus médians ou moyens (1).

Published in Actualités

Index

Données renversantes sur les enfants immigrés devenus adultes

Publié le 20 août 2020 à 6h20

L'immigration est un sujet chaud. Des données fiables sont donc cruciales pour analyser froidement la contribution socioéconomique des immigrés. À ce sujet, Statistique Canada a récemment publié une base de données sur les immigrants entrés au Canada depuis 30 ans alors qu'ils étaient enfants (0 à 14 ans). Les renseignements qu'on en tire sont renversants, à plus d'un égard. Ils suggèrent notamment que les enfants immigrés devenus adultes contribuent davantage à l'économie que les natifs d'ici. Et la situation du Québec, encore une fois, est passablement différente de celle du reste du Canada (ROC)... et pas nécessairement pour le mieux.

 

Une fois adultes, les enfants immigrés sont beaucoup plus nombreux à fréquenter les cégeps et les universités que les natifs du Canada. Essentiellement, Statistique Canada a dressé le portrait de l'évolution socioéconomique de ces immigrés enfants devenus adultes, qu'elle compare à celle de l'ensemble des Canadiens du même âge. L'année de référence est 2017, soit la plus récente disponible pour les déclarations de revenus fédérales.

Premier constat : à l'âge de 20 ans, les immigrés qui ont grandi au Canada étaient un peu moins nombreux à travailler en 2017 que les Canadiens (79 % contre 84 %) et ils avaient un revenu médian moindre (9400 $ contre 11 650 $). Toutefois, cet écart de 19 % s'efface progressivement avec le temps et devient même favorable aux immigrés après quelques années.

Ainsi, à l'âge de 30 ans, les immigrés arrivés ici dans l'enfance gagnent 12 % de plus que les Canadiens du même âge (45 200 $ contre 40 260 $ en 2017). Dit autrement, ces enfants ont surmonté les contraintes liées à l'intégration, tant et si bien qu'à l'âge adulte, ils gagnent davantage et finissent donc par contribuer plus aux revenus fiscaux des gouvernements que les natifs d'ici. Les résultats sont semblables, que ce soit avec les revenus médians ou moyens (1).

Published in Actualités

Index

Par Protestinter/Adelle M. Banks, RNS /28 novembre 2018

La Bible des esclaves: pourquoi les noirs croient-ils que les blancs leur ont donné une bonne religion?


 http://www.youtube.com/watch?v=56aehSkQywc

 Le Musée de la Bible à Washington expose la Bible des esclaves. Un recueil de textes qui met l'accent sur la servitude, sans tenir compte de la liberté.

Au rez-de-chaussée du Musée de la Bible, à Washington, on peut voir un volume qui se distingue des nombreuses versions présentées dans le bâtiment consacré au livre saint. Il s'agit d'un petit recueil d'Écritures, dont on lit sur la couverture:

« Parties de la Sainte Bible, sélectionnées pour l'usage des esclaves noirs, dans les îles britanniques de l'ouest de l'Inde.»

La soi-disant Bible des esclaves, prêtée par l'Université Fisk de Nashville, au Tennessee, exclut 90% de la Bible hébraïque, ou Ancien Testament, et 50% du Nouveau. Le livre contient notamment le passage « Obéissez à ceux qui sont vos maîtres » tiré de la lettre de Paul aux Éphésiens, mais il manque la partie de sa lettre aux Galates qui dit qu'« Il n'y a ni lien ni liberté... car vous êtes tous un en Jésus Christ ».

Published in Actualités

Index

Par Protestinter/Adelle M. Banks, RNS /28 novembre 2018

La Bible des esclaves: pourquoi les noirs croient-ils que les blancs leur ont donné une bonne religion?


 http://www.youtube.com/watch?v=56aehSkQywc

 Le Musée de la Bible à Washington expose la Bible des esclaves. Un recueil de textes qui met l'accent sur la servitude, sans tenir compte de la liberté.

Au rez-de-chaussée du Musée de la Bible, à Washington, on peut voir un volume qui se distingue des nombreuses versions présentées dans le bâtiment consacré au livre saint. Il s'agit d'un petit recueil d'Écritures, dont on lit sur la couverture:

« Parties de la Sainte Bible, sélectionnées pour l'usage des esclaves noirs, dans les îles britanniques de l'ouest de l'Inde.»

La soi-disant Bible des esclaves, prêtée par l'Université Fisk de Nashville, au Tennessee, exclut 90% de la Bible hébraïque, ou Ancien Testament, et 50% du Nouveau. Le livre contient notamment le passage « Obéissez à ceux qui sont vos maîtres » tiré de la lettre de Paul aux Éphésiens, mais il manque la partie de sa lettre aux Galates qui dit qu'« Il n'y a ni lien ni liberté... car vous êtes tous un en Jésus Christ ».

Published in Actualités

La Haute Cour d'Australie a statué en faveur des groupes Ngaliwurru et Nungali du Territoire du Nord dans la plus grande décision rendue en matière de droits de propriété autochtone sur les droits des peuples autochtones à la terre et à l'eau traditionnelles depuis des décennies.

 Le gouvernement du Territoire du Nord doit verser 2,53 millions de dollars de dommages et intérêts aux groupes Ngaliwurru et Nungali pour une décision antérieure rendue par une cour fédérale qui avait conclu que le gouvernement avait « éteint » leurs droits de propriété autochtones lorsqu'ils avaient construit des infrastructures sur leurs terres dans les années 80 et 90.

Les Ngaliwurru et les Nungali sont deux groupes ethniques d'Aborigènes d'Australie vivant dans le territoire du Nord de l'Australie. Environ 1,3 million de dollars des dommages-intérêts ont été alloués pour préjudice moral ou culturel, ce qui, selon le Territoire du Nord et le gouvernement fédéral, était excessif.

La Haute Cour a jugé en mars que les 1,3 million de dollars «n'étaient pas manifestement excessifs et n'étaient pas incompatibles avec les normes communautaires acceptables». C'était la première fois que la Haute Cour examinait la valeur monétaire de la suppression des droits fonciers, y compris les pertes économiques et les pertes de revenus mais aussi la perte de connexion spirituelle.

«Cette décision apporte une lumière différente sur le titre autochtone et la perte culturelle et spirituelle, sans parler de l'incapacité d'exploiter toute opportunité économique», a déclaré à Al Jazeera, Jak Ah Kit, PDG par intérim du Northern Land Council. « Nous devons réexaminer les cas où ils ont été acquis injustement obligatoirement par les gouvernements, et nous devrons alors suivre leurs instructions », a-t-il déclaré.

Le tribunal a réduit le montant d'indemnisation initial de 3,3 millions de dollars octroyé par la Cour fédérale en 2016, ce qui comprenait un montant de perte économique calculé pour représenter 80% de la valeur de la propriété en pleine propriété du terrain. Le gouvernement a fait appel de 50% de la valeur de la terre et le tribunal a accepté. Cependant, le jugement sur la perte spirituelle est ce qui fait de ce cas une telle victoire pour les autochtones.

« Il s'agit d'une affaire très importante car c'est la première fois que la Haute Cour énonce les principes d'indemnisation », a déclaré Megan Brayne, avocate aux droits des autochtones.

Source : RT.com

Traduit par la Team OJAL

Published in Actualités

La Haute Cour d'Australie a statué en faveur des groupes Ngaliwurru et Nungali du Territoire du Nord dans la plus grande décision rendue en matière de droits de propriété autochtone sur les droits des peuples autochtones à la terre et à l'eau traditionnelles depuis des décennies.

 Le gouvernement du Territoire du Nord doit verser 2,53 millions de dollars de dommages et intérêts aux groupes Ngaliwurru et Nungali pour une décision antérieure rendue par une cour fédérale qui avait conclu que le gouvernement avait « éteint » leurs droits de propriété autochtones lorsqu'ils avaient construit des infrastructures sur leurs terres dans les années 80 et 90.

Les Ngaliwurru et les Nungali sont deux groupes ethniques d'Aborigènes d'Australie vivant dans le territoire du Nord de l'Australie. Environ 1,3 million de dollars des dommages-intérêts ont été alloués pour préjudice moral ou culturel, ce qui, selon le Territoire du Nord et le gouvernement fédéral, était excessif.

La Haute Cour a jugé en mars que les 1,3 million de dollars «n'étaient pas manifestement excessifs et n'étaient pas incompatibles avec les normes communautaires acceptables». C'était la première fois que la Haute Cour examinait la valeur monétaire de la suppression des droits fonciers, y compris les pertes économiques et les pertes de revenus mais aussi la perte de connexion spirituelle.

«Cette décision apporte une lumière différente sur le titre autochtone et la perte culturelle et spirituelle, sans parler de l'incapacité d'exploiter toute opportunité économique», a déclaré à Al Jazeera, Jak Ah Kit, PDG par intérim du Northern Land Council. « Nous devons réexaminer les cas où ils ont été acquis injustement obligatoirement par les gouvernements, et nous devrons alors suivre leurs instructions », a-t-il déclaré.

Le tribunal a réduit le montant d'indemnisation initial de 3,3 millions de dollars octroyé par la Cour fédérale en 2016, ce qui comprenait un montant de perte économique calculé pour représenter 80% de la valeur de la propriété en pleine propriété du terrain. Le gouvernement a fait appel de 50% de la valeur de la terre et le tribunal a accepté. Cependant, le jugement sur la perte spirituelle est ce qui fait de ce cas une telle victoire pour les autochtones.

« Il s'agit d'une affaire très importante car c'est la première fois que la Haute Cour énonce les principes d'indemnisation », a déclaré Megan Brayne, avocate aux droits des autochtones.

Source : RT.com

Traduit par la Team OJAL

Published in Actualités

Index

Une Religieuse sénégalaise sonne l'alerte:


http://www.youtube.com/watch?v=mfWM9UQ_ozM

L'insalubrité et le désordre extérieur sont des miroirs de l'insalubrité et du désordre intérieur.

 Si tu parviens à poser la tomate et les condiments par terre dans la saleté pour vendre et on achète, cela veut dire que toi-même et tes clients vous êtes tous ''par terre'' intérieurement dans les abîmes de vos faiblesses que vous avez refusé de transformer en qualité pour faire de vous des Êtres Souverains.

Si tu parviens à t'asseoir à côté de la poubelle pour manger et vendre des aliments, sans ressentir ni être gêné par les mauvaises odeurs qui se dégagent de la pourriture à côté de toi, cela veut dire tu n'es plus gêné de ta souillure intérieure entretenue par la médiocrité et l'impunité ambiante.

Si tu parviens à tolérer et à supporter le désordre familial et social, cela veut dire que toi-même tu es profondément désordonné intérieurement.

Si tu parviens à tolérer et à supporter les injustices et les mensonges extérieurs de la République, érigés en nouvelles ''valeurs'' familiales et sociales, cela veut dire que tu te mens à toi-même comme si tu faisais la concurrence avec tes mensonges intérieurs.

Comment peux-tu te plaindre, avec raison que le pays va mal, alors que toi-même tu vas mal et tu ne te plains pas à toi-même ?

Tu attends certainement un ''sauveur'' pour ''changer'' les choses. Soit. Mais qui va venir ''arranger'' ton désordre et ta souillure intérieure étant donné que ce ''sauveur'' ne peut pas rentrer en toi pour voir l'étendu et l'ampleur de tes ''dégâts intérieurs'' ? Il n 'est pas le Bon Dieu à ce que je sache.

Si tu parviens à tromper et à escroquer un enfant sans te gêner, cela veut dire que tu te trompes et tu escroques toi-même dans ton ''je m'en foutisme intérieur''. Comment peux-tu voler ta propre chose ? Comment peux-tu mendier ta propre nourriture?

Si tu parviens à tromper et à escroquer un enfant et que les voisins tolèrent cette situation et puis ils vont même jusqu'à rire avec toi, cela signifie qu'eux aussi sont pourris comme toi. Il n'y a plus personne pour rattraper l'autre.

Et dans tout ça même, tu te vantes en portant les faux cheveux sur ta tête, en mettant une cravate et une veste mal occidentalisée sur un corps et un esprit bien souillés intérieurement. Ta part de français que tu connais c'est: ''dis-la que...''

De toi et l'enfant, qui est plus propre intérieurement que qui ? En réalité, qui devrait même se moquer de l'autre ?

Tu es sérieux-se?

Mieux vaut la mort que la honte.

Comment peux-tu condamner les ''voleurs extérieurs" de la République, mais tu applaudis toi-même en tant que ''voleur intérieur'' de ta propre chose ?

Comment peux-tu mendier l'affection et l'amitié de ton prochain alors que tu es toi-même un havre d'amour et d'amitié mais qui refuse de faire corps avec lui-même pour apprécier l'entendu de l'océan d'amour et d'amitié que le Bon Dieu a placés en toi ?

Published in Actualités

Index

Une Religieuse sénégalaise sonne l'alerte:


http://www.youtube.com/watch?v=mfWM9UQ_ozM

L'insalubrité et le désordre extérieur sont des miroirs de l'insalubrité et du désordre intérieur.

 Si tu parviens à poser la tomate et les condiments par terre dans la saleté pour vendre et on achète, cela veut dire que toi-même et tes clients vous êtes tous ''par terre'' intérieurement dans les abîmes de vos faiblesses que vous avez refusé de transformer en qualité pour faire de vous des Êtres Souverains.

Si tu parviens à t'asseoir à côté de la poubelle pour manger et vendre des aliments, sans ressentir ni être gêné par les mauvaises odeurs qui se dégagent de la pourriture à côté de toi, cela veut dire tu n'es plus gêné de ta souillure intérieure entretenue par la médiocrité et l'impunité ambiante.

Si tu parviens à tolérer et à supporter le désordre familial et social, cela veut dire que toi-même tu es profondément désordonné intérieurement.

Si tu parviens à tolérer et à supporter les injustices et les mensonges extérieurs de la République, érigés en nouvelles ''valeurs'' familiales et sociales, cela veut dire que tu te mens à toi-même comme si tu faisais la concurrence avec tes mensonges intérieurs.

Comment peux-tu te plaindre, avec raison que le pays va mal, alors que toi-même tu vas mal et tu ne te plains pas à toi-même ?

Tu attends certainement un ''sauveur'' pour ''changer'' les choses. Soit. Mais qui va venir ''arranger'' ton désordre et ta souillure intérieure étant donné que ce ''sauveur'' ne peut pas rentrer en toi pour voir l'étendu et l'ampleur de tes ''dégâts intérieurs'' ? Il n 'est pas le Bon Dieu à ce que je sache.

Si tu parviens à tromper et à escroquer un enfant sans te gêner, cela veut dire que tu te trompes et tu escroques toi-même dans ton ''je m'en foutisme intérieur''. Comment peux-tu voler ta propre chose ? Comment peux-tu mendier ta propre nourriture?

Si tu parviens à tromper et à escroquer un enfant et que les voisins tolèrent cette situation et puis ils vont même jusqu'à rire avec toi, cela signifie qu'eux aussi sont pourris comme toi. Il n'y a plus personne pour rattraper l'autre.

Et dans tout ça même, tu te vantes en portant les faux cheveux sur ta tête, en mettant une cravate et une veste mal occidentalisée sur un corps et un esprit bien souillés intérieurement. Ta part de français que tu connais c'est: ''dis-la que...''

De toi et l'enfant, qui est plus propre intérieurement que qui ? En réalité, qui devrait même se moquer de l'autre ?

Tu es sérieux-se?

Mieux vaut la mort que la honte.

Comment peux-tu condamner les ''voleurs extérieurs" de la République, mais tu applaudis toi-même en tant que ''voleur intérieur'' de ta propre chose ?

Comment peux-tu mendier l'affection et l'amitié de ton prochain alors que tu es toi-même un havre d'amour et d'amitié mais qui refuse de faire corps avec lui-même pour apprécier l'entendu de l'océan d'amour et d'amitié que le Bon Dieu a placés en toi ?

Published in Actualités
Top