Items filtered by date: avril 2020

Index

« Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups. » (Christie Agatha)

« Rien n'est plus dangereux que lorsque l'ignorance et l'intolérance sont armées de pouvoir. » (Voltaire, l'esclavagiste)

Nous avons été piégés par les sectes et les Loges oxydentales et arabo-musulmanes qui nous ont amené à nous détourner de notre spiritualité Ankhcestrale qui fait de l'Homme négro-africain authentique est un vrai BÉGON (GUERRIER) de ZANGBETO.

Voilà pourquoi Mama Africa peine à se relever des griffes de ses envahisseurs. Ils ont subtilement formés leurs agents locaux nègres pour continuer à propager la dispersion des fluides énergétiques (désordre sexuel), avec comme corolaire l'amour de l'argent, pour continuer le pillage à huis clos des ressources naturelles et humaines de Mama Africa.

Ces sataniques des temps ''modernes'' ont bien compris que le combat pour la libération TOTALE de Mama Africa est avant tout spirituel puis culturel et enfin économique. C'est pourquoi, ils encouragent le désordre sexuel en faisant la promotion des film, vidéo, documentaires, etc. qui mettent en avant la dépravations des mœurs.

La tolérance vis-à-vis des chansons obscènes fait partie de ce vaste complot, mieux, la guerre secrète menée par les sectes et les Loges oxydentales et arabo-musulmanes contre les Confréries traditionnelles négro-africaines depuis l'Égypte antique, en passant par la Nubie jusqu'en Afrique noire contemporaine.

Voici la cerise sur le gâteau:

L'écrasante majorité des femmes (négro-africaines en l'occurrence) dite ''modernes'' sont fausses et dénaturées à fond. Tout sur elles est faux: fausse approche des concepts existentielles, fausse peau, faux ongles, faux cheveux, faux fond de teint, etc.

En matière de dépravation des mœurs, encouragées et vivifiées par le féminisme oxydental, elles refusent de faire un travail d'élévation sur elles-mêmes pour être des véritables épouses négro-africaines authentiques et fières de l'être, capables d'aider l'homme à canaliser son fluide énergétique.

Pour combler cette paresse à l'origine d'une personnalité ''dédoublée'' et faussement oxydentale, elles remplissent les ''églises de réveil'' et les maisons des faux guérisseurs pour trouver la poudre magique qui va les aider à ''gérer'' leurs époux et leurs foyers. Le cercle vicieux se referme sur l'homme et la femme, faisant ainsi le bonheur des multinationales oxydentales et par ricochet, le malheur de Mama Africa.

Dans le combat mené par les sectes et les Loges oxydentales et arabo-musulmanes contre les Confréries traditionnelles négro-africaines, la femme dite ''moderne'' est leur bras armé pour attaquer l'homme et affaiblir ses forces de combat pour la libération Totale de Mama Africa. Voilà pourquoi les hommes négro-africains dit ''modernes'' ont quasiment perdu leur ''virilité'' et ne sont plus de vaillants guerriers à l'instar des nationalistes d'antan comme Um Nyobè, Capois-la-mort, Steve Biko, etc. pour relever Mama Africa et ses enfants dispersés partout dans le monde en babylonie.

Published in Spiritualité Kamite

Index

« Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups. » (Christie Agatha)

« Rien n'est plus dangereux que lorsque l'ignorance et l'intolérance sont armées de pouvoir. » (Voltaire, l'esclavagiste)

Nous avons été piégés par les sectes et les Loges oxydentales et arabo-musulmanes qui nous ont amené à nous détourner de notre spiritualité Ankhcestrale qui fait de l'Homme négro-africain authentique est un vrai BÉGON (GUERRIER) de ZANGBETO.

Voilà pourquoi Mama Africa peine à se relever des griffes de ses envahisseurs. Ils ont subtilement formés leurs agents locaux nègres pour continuer à propager la dispersion des fluides énergétiques (désordre sexuel), avec comme corolaire l'amour de l'argent, pour continuer le pillage à huis clos des ressources naturelles et humaines de Mama Africa.

Ces sataniques des temps ''modernes'' ont bien compris que le combat pour la libération TOTALE de Mama Africa est avant tout spirituel puis culturel et enfin économique. C'est pourquoi, ils encouragent le désordre sexuel en faisant la promotion des film, vidéo, documentaires, etc. qui mettent en avant la dépravations des mœurs.

La tolérance vis-à-vis des chansons obscènes fait partie de ce vaste complot, mieux, la guerre secrète menée par les sectes et les Loges oxydentales et arabo-musulmanes contre les Confréries traditionnelles négro-africaines depuis l'Égypte antique, en passant par la Nubie jusqu'en Afrique noire contemporaine.

Voici la cerise sur le gâteau:

L'écrasante majorité des femmes (négro-africaines en l'occurrence) dite ''modernes'' sont fausses et dénaturées à fond. Tout sur elles est faux: fausse approche des concepts existentielles, fausse peau, faux ongles, faux cheveux, faux fond de teint, etc.

En matière de dépravation des mœurs, encouragées et vivifiées par le féminisme oxydental, elles refusent de faire un travail d'élévation sur elles-mêmes pour être des véritables épouses négro-africaines authentiques et fières de l'être, capables d'aider l'homme à canaliser son fluide énergétique.

Pour combler cette paresse à l'origine d'une personnalité ''dédoublée'' et faussement oxydentale, elles remplissent les ''églises de réveil'' et les maisons des faux guérisseurs pour trouver la poudre magique qui va les aider à ''gérer'' leurs époux et leurs foyers. Le cercle vicieux se referme sur l'homme et la femme, faisant ainsi le bonheur des multinationales oxydentales et par ricochet, le malheur de Mama Africa.

Dans le combat mené par les sectes et les Loges oxydentales et arabo-musulmanes contre les Confréries traditionnelles négro-africaines, la femme dite ''moderne'' est leur bras armé pour attaquer l'homme et affaiblir ses forces de combat pour la libération Totale de Mama Africa. Voilà pourquoi les hommes négro-africains dit ''modernes'' ont quasiment perdu leur ''virilité'' et ne sont plus de vaillants guerriers à l'instar des nationalistes d'antan comme Um Nyobè, Capois-la-mort, Steve Biko, etc. pour relever Mama Africa et ses enfants dispersés partout dans le monde en babylonie.

Published in Spiritualité Kamite
mercredi, 22 avril 2020 01:30

EXTERMINER LES INDIENS PAR LA VARIOLE

Index

Tout le monde sait, plus ou moins confusément, que les Indiens d'Amérique ont été victimes de maladies importées par les Européens et on ne peut pas croire que ce fut en partie volontaire.

 On se trompe.

À la fin de l'ère précolombienne, en l'absence de données fiables à l'exception du Codex Mendoza qui fournit la liste des tributs versés à l'Empereur des Aztèques en 1519, on évalue le nombre des Amérindiens pour l'ensemble de l'Amérique de quarante à cent millions et de sept à douze millions pour la seule Amérique du Nord. Ces populations subissent à partir du XVIe siècle un choc viral d'une violence inouïe.

Les épidémies de variole, de typhus, de grippe, de diphtérie, de rougeole, de peste, ainsi que des maladies telles que la coqueluche, la rougeole ou la variole auraient tué environ 80% de la population indigène. Aussi, on pourrait croire que seule la fatalité est en cause lorsque l'on apprend que cinq cent mille Amérindiens peuplaient le Nord Est de l'Amérique du Nord avant l'arrivée des colons britanniques mais qu'ils n'étaient plus que cent mille au début du XVIIIe siècle.

On aimerait le croire, mais lors de mon dernier billet, j'ai signalé le cas de Jeffrey Amherst, commandant en chef des troupes britanniques qui a fait distribuer aux Indiens des couvertures contaminées par la variole pour les éliminer. J'ai cherché des détails sur son comportement et voici ce que j'ai trouvé sur cette conspiration digne des nazis :

Henri Bouquet (1719-1765), un mercenaire suisse, est entré au service de l'armée britannique en 1756 avec le grade de lieutenant-colonel. À partir du mois de mai 1763, Pontiac, un chef de guerre des Outaouais, soulève les Amérindiens afin qu'ils ne soient pas chassés de leurs terres par les colons et s'empare de plusieurs forts tenus par les Anglais. Pour le combattre, Bouquet rassemble à la hâte cinq cent hommes, essentiellement des mercenaires écossais. Le 5 août 1763, il bat les Indiens à la bataille de Bushy Run, puis libère Fort Pitt.

Published in Actualités
mercredi, 22 avril 2020 01:30

EXTERMINER LES INDIENS PAR LA VARIOLE

Index

Tout le monde sait, plus ou moins confusément, que les Indiens d'Amérique ont été victimes de maladies importées par les Européens et on ne peut pas croire que ce fut en partie volontaire.

 On se trompe.

À la fin de l'ère précolombienne, en l'absence de données fiables à l'exception du Codex Mendoza qui fournit la liste des tributs versés à l'Empereur des Aztèques en 1519, on évalue le nombre des Amérindiens pour l'ensemble de l'Amérique de quarante à cent millions et de sept à douze millions pour la seule Amérique du Nord. Ces populations subissent à partir du XVIe siècle un choc viral d'une violence inouïe.

Les épidémies de variole, de typhus, de grippe, de diphtérie, de rougeole, de peste, ainsi que des maladies telles que la coqueluche, la rougeole ou la variole auraient tué environ 80% de la population indigène. Aussi, on pourrait croire que seule la fatalité est en cause lorsque l'on apprend que cinq cent mille Amérindiens peuplaient le Nord Est de l'Amérique du Nord avant l'arrivée des colons britanniques mais qu'ils n'étaient plus que cent mille au début du XVIIIe siècle.

On aimerait le croire, mais lors de mon dernier billet, j'ai signalé le cas de Jeffrey Amherst, commandant en chef des troupes britanniques qui a fait distribuer aux Indiens des couvertures contaminées par la variole pour les éliminer. J'ai cherché des détails sur son comportement et voici ce que j'ai trouvé sur cette conspiration digne des nazis :

Henri Bouquet (1719-1765), un mercenaire suisse, est entré au service de l'armée britannique en 1756 avec le grade de lieutenant-colonel. À partir du mois de mai 1763, Pontiac, un chef de guerre des Outaouais, soulève les Amérindiens afin qu'ils ne soient pas chassés de leurs terres par les colons et s'empare de plusieurs forts tenus par les Anglais. Pour le combattre, Bouquet rassemble à la hâte cinq cent hommes, essentiellement des mercenaires écossais. Le 5 août 1763, il bat les Indiens à la bataille de Bushy Run, puis libère Fort Pitt.

Published in Actualités

Index

partie XIV:

 La recherche scientifique africaine dans l'étau du néolibéralisme

 

ROCKFELLER et L'OMS - Les dessous du Cartel Pharmaceutique:


http://www.youtube.com/watch?v=UJTXqetKdBw&feature=youtu.be&fbclid=IwAR3VU3InSCnmbmKxDrB_fIh1MnkiwofNt_8hPfVNPAEnpp3T-L-EE03RYmU

 

Paludisme – Jérôme Munyangi: «L'Artemisia est la solution pour l'Afrique»

Par Jérôme Munyangi et Jérôme Duval / Mondialisation.ca, 30 décembre 2019

Malaria business : les laboratoires contre la médecine naturelle ?

 


http://www.youtube.com/watch?v=W6TgP5RlsDQ

 Le docteur Jérôme Munyangi est diplômé en Médecine à l'Université de Kinshasa, il a obtenu un Master à l'Université Paris Diderot et un autre à l'Université d'Otawa. En 2011, il a été recruté par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme chercheur sur les maladies tropicales négligées. Il travaille depuis maintenant 6 ans sur un traitement alternatif contre le paludisme à base d'une plante en République démocratique du Congo (RDC), 3ème pays d'Afrique le plus touché par cette maladie, après le Nigeria et le Mozambique.

Ses recherches démontrent l'efficacité du traitement à base d'Artemisia, plante avec laquelle les chinois se soignent depuis plus de 2000 ans. Pourtant l'OMS et d'autres organisations internationales s'opposent à son utilisation, la France et la Belgique l'interdisent et le sujet crée la polémique alors que le fléau continue de s'abattre sur les populations concernées. Selon le dernier rapport de l'OMS, le World Malaria Report 2018, toutes les 2 minutes, un enfant de moins de 5 ans meurt de cette maladie guérissable.

Published in Santé et nutrition

Index

partie XIV:

 La recherche scientifique africaine dans l'étau du néolibéralisme

 

ROCKFELLER et L'OMS - Les dessous du Cartel Pharmaceutique:


http://www.youtube.com/watch?v=UJTXqetKdBw&feature=youtu.be&fbclid=IwAR3VU3InSCnmbmKxDrB_fIh1MnkiwofNt_8hPfVNPAEnpp3T-L-EE03RYmU

 

Paludisme – Jérôme Munyangi: «L'Artemisia est la solution pour l'Afrique»

Par Jérôme Munyangi et Jérôme Duval / Mondialisation.ca, 30 décembre 2019

Malaria business : les laboratoires contre la médecine naturelle ?

 


http://www.youtube.com/watch?v=W6TgP5RlsDQ

 Le docteur Jérôme Munyangi est diplômé en Médecine à l'Université de Kinshasa, il a obtenu un Master à l'Université Paris Diderot et un autre à l'Université d'Otawa. En 2011, il a été recruté par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme chercheur sur les maladies tropicales négligées. Il travaille depuis maintenant 6 ans sur un traitement alternatif contre le paludisme à base d'une plante en République démocratique du Congo (RDC), 3ème pays d'Afrique le plus touché par cette maladie, après le Nigeria et le Mozambique.

Ses recherches démontrent l'efficacité du traitement à base d'Artemisia, plante avec laquelle les chinois se soignent depuis plus de 2000 ans. Pourtant l'OMS et d'autres organisations internationales s'opposent à son utilisation, la France et la Belgique l'interdisent et le sujet crée la polémique alors que le fléau continue de s'abattre sur les populations concernées. Selon le dernier rapport de l'OMS, le World Malaria Report 2018, toutes les 2 minutes, un enfant de moins de 5 ans meurt de cette maladie guérissable.

Published in Santé et nutrition

Par Moustapha Dahleb (écrivain tchadien, le 21 mars 2020)
(revue de presse : Afrik.com – 24/3/20)*

Un petit machin microscopique appelé coronavirus bouleverse la planète. Quelque chose d'invisible est venu pour faire sa loi. Il remet tout en question et chamboule l'ordre établi. Tout se remet en place, autrement, différemment.

Ce que les grandes puissances occidentales n'ont pu obtenir en Syrie, en Libye, au Yemen, ...ce petit machin l'a obtenu (cessez-le-feu, trêve...).

Ce que l'armée algérienne n'a pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (le Hirak à pris fin).

Ce que les opposants politiques n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (report des échéances électorales. ..).

Ce que les entreprises n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (remise d'impôts, exonérations, crédits à taux zéro, fonds d'investissement, baisse des cours des matières premières stratégiques. ..).

Ce que les gilets jaunes et les syndicats n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (baisse de prix à la pompe, protection sociale renforcée...).

Soudain, on observe dans le monde occidental le carburant a baissé, la pollution a baissé, les gens ont commencé à avoir du temps, tellement de temps qu'ils ne savent même pas quoi en faire. Les parents apprennent à connaître leurs enfants, les enfants apprennent à rester en famille, le travail n'est plus une priorité, les voyages et les loisirs ne sont plus la norme d'une vie réussie.

Soudain, en silence, nous nous retournons en nous-mêmes et comprenons la valeur des mots solidarité et vulnérabilité.

Soudain, nous réalisons que nous sommes tous embarqués dans le même bateau, riches et pauvres. Nous réalisons que nous avions dévalisé ensemble les étagères des magasins et constatons ensemble que les hôpitaux sont pleins et que l'argent n'a aucune importance. Que nous avons tous la même identité humaine face au coronavirus.

Nous réalisons que dans les garages, les voitures haut de gamme sont arrêtées juste parce que personne ne peut sortir.

Quelques jours seulement ont suffi à l'univers pour établir l'égalité sociale qui était impossible à imaginer.

La peur a envahi tout le monde. Elle a changé de camp. Elle a quitté les pauvres pour aller habiter les riches et les puissants. Elle leur a rappelé leur humanité et leur a révélé leur humanisme.

Puisse cela servir à réaliser la vulnérabilité des êtres humains qui cherchent à aller habiter sur la planète mars et qui se croient forts pour cloner des êtres humains pour espérer vivre éternellement.

Puisse cela servir à réaliser la limite de l'intelligence humaine face à la force du ciel.

Il a suffi de quelques jours pour que la certitude devienne incertitude, que la force devienne faiblesse, que le pouvoir devienne solidarité et concertation.

Il a suffi de quelques jours pour que l'Afrique devienne un continent sûr. Que le songe devienne mensonge.

Il a suffi de quelques jours pour que l'humanité prenne conscience qu'elle n'est que souffle et poussière.

Qui sommes-nous ? Que valons-nous ? Que pouvons-nous face à ce coronavirus ?

Rendons-nous à l'évidence en attendant la providence.

Interrogeons notre « humanité » dans cette « mondialité » à l'épreuve du coronavirus.

Restons chez nous et méditons sur cette pandémie.

Aimons-nous vivants !

*Source : afrik.com

Published in Coutumes et sociétés

Par Moustapha Dahleb (écrivain tchadien, le 21 mars 2020)
(revue de presse : Afrik.com – 24/3/20)*

Un petit machin microscopique appelé coronavirus bouleverse la planète. Quelque chose d'invisible est venu pour faire sa loi. Il remet tout en question et chamboule l'ordre établi. Tout se remet en place, autrement, différemment.

Ce que les grandes puissances occidentales n'ont pu obtenir en Syrie, en Libye, au Yemen, ...ce petit machin l'a obtenu (cessez-le-feu, trêve...).

Ce que l'armée algérienne n'a pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (le Hirak à pris fin).

Ce que les opposants politiques n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (report des échéances électorales. ..).

Ce que les entreprises n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (remise d'impôts, exonérations, crédits à taux zéro, fonds d'investissement, baisse des cours des matières premières stratégiques. ..).

Ce que les gilets jaunes et les syndicats n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (baisse de prix à la pompe, protection sociale renforcée...).

Soudain, on observe dans le monde occidental le carburant a baissé, la pollution a baissé, les gens ont commencé à avoir du temps, tellement de temps qu'ils ne savent même pas quoi en faire. Les parents apprennent à connaître leurs enfants, les enfants apprennent à rester en famille, le travail n'est plus une priorité, les voyages et les loisirs ne sont plus la norme d'une vie réussie.

Soudain, en silence, nous nous retournons en nous-mêmes et comprenons la valeur des mots solidarité et vulnérabilité.

Soudain, nous réalisons que nous sommes tous embarqués dans le même bateau, riches et pauvres. Nous réalisons que nous avions dévalisé ensemble les étagères des magasins et constatons ensemble que les hôpitaux sont pleins et que l'argent n'a aucune importance. Que nous avons tous la même identité humaine face au coronavirus.

Nous réalisons que dans les garages, les voitures haut de gamme sont arrêtées juste parce que personne ne peut sortir.

Quelques jours seulement ont suffi à l'univers pour établir l'égalité sociale qui était impossible à imaginer.

La peur a envahi tout le monde. Elle a changé de camp. Elle a quitté les pauvres pour aller habiter les riches et les puissants. Elle leur a rappelé leur humanité et leur a révélé leur humanisme.

Puisse cela servir à réaliser la vulnérabilité des êtres humains qui cherchent à aller habiter sur la planète mars et qui se croient forts pour cloner des êtres humains pour espérer vivre éternellement.

Puisse cela servir à réaliser la limite de l'intelligence humaine face à la force du ciel.

Il a suffi de quelques jours pour que la certitude devienne incertitude, que la force devienne faiblesse, que le pouvoir devienne solidarité et concertation.

Il a suffi de quelques jours pour que l'Afrique devienne un continent sûr. Que le songe devienne mensonge.

Il a suffi de quelques jours pour que l'humanité prenne conscience qu'elle n'est que souffle et poussière.

Qui sommes-nous ? Que valons-nous ? Que pouvons-nous face à ce coronavirus ?

Rendons-nous à l'évidence en attendant la providence.

Interrogeons notre « humanité » dans cette « mondialité » à l'épreuve du coronavirus.

Restons chez nous et méditons sur cette pandémie.

Aimons-nous vivants !

*Source : afrik.com

Published in Coutumes et sociétés

Index

Partie XIII:

L'Afrique, cobaye de Big Pharma et des firmes pharmaceutiques oxydentales

 

LCI prof. Camille Lotch, cobayes Africains pour tester un vaccin contre le Covid-19 ce 2 Avril 2020:

 


http://www.youtube.com/watch?v=XqYLDZnq4Hs&feature=emb_title 

 

L'OMS fustige des propos « racistes » et une « mentalité coloniale », cliquez ici.

 

Non au vaccin c-19 en Afrique. Nous ne sommes pas des cobayes-par Lise Manzambi:


 http://www.youtube.com/watch?v=CwbQthEKVuc

Published in Santé et nutrition

Index

Partie XIII:

L'Afrique, cobaye de Big Pharma et des firmes pharmaceutiques oxydentales

 

LCI prof. Camille Lotch, cobayes Africains pour tester un vaccin contre le Covid-19 ce 2 Avril 2020:

 


http://www.youtube.com/watch?v=XqYLDZnq4Hs&feature=emb_title 

 

L'OMS fustige des propos « racistes » et une « mentalité coloniale », cliquez ici.

 

Non au vaccin c-19 en Afrique. Nous ne sommes pas des cobayes-par Lise Manzambi:


 http://www.youtube.com/watch?v=CwbQthEKVuc

Published in Santé et nutrition
Top