Lettre ouverte aux jeunes de Hong Kong

Par Andre Vltchek pour China Daily le 3 janvier 2020

Alors que votre ville est en flammes depuis plus de six mois, que vos familles se sont divisées et qu'aucune fin de la violence n'est en vue, j'ai décidé d'écrire ce court essai, sous forme de lettre ouverte, aux jeunes de Hong Kong. 

 

Tout d'abord, je voudrais demander: pourquoi?

Pourquoi toute cette fumée et ce feu, cette colère et cette violence? Vos vies, avant les soi-disant «protestations» ou «émeutes», étaient-elles vraiment si lugubres?

Vous avez vécu dans l'une des villes les plus riches de la Terre. Même selon les évaluations occidentales, Hong Kong a l'un des «indices de liberté» les plus élevés, supérieur à celui de la plupart des pays occidentaux.

L'eau qui vient de vos robinets est propre, Internet est extrêmement rapide et les transports en commun sont bon marché et parmi les meilleurs du monde. Vous pouvez profiter d'une vie culturelle passionnante, ainsi que de grands espaces publics construits le long de vos impressionnantes côtes maritimes.

Naturellement, Hong Kong n'est pas un endroit parfait, car il n'existe pas d'endroits parfaits sur cette planète.

Votre logement est parmi les plus chers au monde. Les possibilités d'emploi pour les diplômés du collégial ne sont pas vraiment excellentes. Certaines villes du continent chinois sont maintenant des endroits plus excitants pour vivre, créer et rêver que ce «bon vieux» Hong Kong. Mais quand même, c'est une ville fascinante et solide, avec sa propre culture, sa mentalité et son histoire complexe. Et à bien des égards, c'est une belle ville, belle et unique.

Alors pourquoi? Qu'est-il arrivé? Pourquoi tout à coup une telle colère et une telle frustration?
 


 

Top