Infection à coronavirus (COVID-19): le miroir de la déchéance spirituelle des ''êtres humains"

Non au vaccin c-19 en Afrique. Nous ne sommes pas des cobayes-par Lise Manzambi:


Hôtep à toi, digne enfant de Mama Africa !

 Ceux qu'il est convenu de qualifier ''d'êtres humains'' a longtemps ignoré les messages subliminaux envoyés par la Source Primordiale et abyssale. Nous nous moquons de nous-mêmes.

La Vie (Ankh) n'est pas un jeu de Ping pong où chacun peut se défouler comme bon lui semble. Il y a des LOIS (COSMIQUES, HUMAINES ET NATURELLES) à respecter. Que cela plaise aux ''êtres humains'' ou pas, toute CRÉATURE DIVINE mérite le respect.

C'est non négociable !!!!!!!

Nous posons des actes et quand vient le moment d'assumer leurs conséquences, chacun bat en touche pour refuser d'affronter les démons que nous avons créés nous-mêmes par notre insouciance, notre méchanceté, le mépris de la Vie (Ankh), l'égoïsme envers nos prochains.

C'est trop facile de rejeter le tord sur l'autre, quoi!

Nous nous attendons à quoi ?

Les événements cosmiques en cours sont là pour inviter chacun de nous à faire une INTROSPECTION en toute humilité. Se barricader chez soi et fermer les frontières terrestres et humaines ne suffit pas. Pour ''sortir'' de là, nous devons prendre conscience que nous devons procéder OBLIGATOIREMENT à une "'évasion existentielle" ou comment procéder au transfert de pouvoir de l'extérieur vers l'intérieur pour accéder à la véritable Liberté.

Chacun doit comprendre et le marteler que je suis l'autorité suprême, donc je dois obéir à ma Conscience non pas donner mon pouvoir aux individus puis obéir à l'extérieur. Dans un système inhumain, les lois sont faites par l'argent pour servir l'argent qui nomme les policiers, les magistrats, les juges, etc. Les politiciens sont choisis d'avance pour servir l'argent qui les a choisi.

C'est moi, c'est-à-dire l'individu qui a le pouvoir. Et si je le donne aux partis politiques, je me départi de mon pouvoir. Nous vivons dans un monde d'illusion où nous nous prenons pour de pauvres moutons qui ont besoin de bergers pour les protéger. C'est celà la base du mensonge. Tout ceci parce que j'ai oublié qui j'étais, d'où je viens et pourquoi suis-je là. J'ai oublié que je suis l'autorité suprême.

L'autorité suprême, c'est mon Âme(Kâ divin), c'est dans mon Âme. Je dois obéir à mon Âme. Je dois faire la paix avec mon Âme. Et pourtant, à l'école on nous apprend à obéir aux autorités extérieures c'est-à-dire aux règlements et aux codes de vie de l'école et dans une moindre mesure, aux lois de la société. Ainsi, on assiste littéralement à un transfert de pouvoir de l'intérieur vers l'extérieur. Ce qui est suicidaire pour l'individu.


"L'évasion existentielle" consiste au transfert de pouvoir de l'extérieur vers l'intérieur. Il s'agit de sortir de la ''prison'' de l'Intellect pour se projeter en avant en tant qu'être souverain, doué des capacités de création et d'auto-régénération, c'est-à-dire accéder à l'autonomie existentielle par fusion directe et Totale avec son Kâ divin.

Le Déluge de Feu Cosmique en cours va tout ''nettoyer'' sur son chemin afin de permettre à Mama Africa de reprendre l'initiative historique et spirituelle pour montrer à ''l'humanité'' le véritable chemin à suivre qu'elle n'aurait jamais dû s'en écarter.

La recherche de l'Équilibre et de l'Harmonie intérieure et extérieur (socio-familiale), et l'UBUNTU (''Nous pensons, donc je suis''; ''Je ne suis rien sans l'autre''; ''Autrui m'aide à me réaliser''; etc.), doivent guider nos actions en tout temps, en tout lieu et en toute circonstance.

La Maât(Justice-Vérité) doit être notre ''Épée de combat'' et notre Lumière sur le chemin de la Renaissance de Mama Africa et de l'Humaine condition.

C'est non négociable !!!!!!!

L'heure de la récréation est terminée!

Nous ne sommes rien. Nous n'avons rien. Nous sommnes venus au monde sans rien. Nous retournerons à la Source primordiale et abyssale sans rien.

« La hiérarchie intérieure et dans la nature

À qui vous adressez-vous dans la vie pour arranger vos affaires : à la concierge, au balayeur, à la bonne? Non, mais à un personnage haut placé qui a plus de pouvoirs que vous. Eh bien, sachez que de même qu'il existe une hiérarchie extérieure que vous devez respecter pour obtenir ce dont vous avez besoin, de même il existe une hiérarchie intérieure au sommet de laquelle règnent votre âme et votre esprit, et c'est à eux que vous devez faire appel pour résoudre vos problèmes.

Tant que les humains n'arrivent pas à accepter cette hiérarchie intérieure, qu'ils refusent de se soumettre au principe divin, ils sont condamnés à l'échec. Tous ceux qui ont pu étudier la réalité des mondes supérieur et inférieur dans la nature et en eux-mêmes ont constaté qu'ils étaient peuplés d'entités de toutes sortes.

Les êtres du monde supérieur se manifestent avec amour, bonté, générosité, douceur, patience, tandis que les créatures du monde inférieur sont cruelles, sans merci. Alors, pourquoi toujours écouter les chuchotements de ces entités mauvaises, au lieu de prêter l'oreille aux esprits lumineux ? » (Omraam Mikhaël Aïvanhov, 1900-1986).

En guise de conclusion:

« Le scientifique (et tous les hommes) d'aujourd'hui est un grand handicapé qui s'ignore. Il soigne avidement son bourreau (intellect) sans savoir que c'est lui qui le détruira et bientôt entraînera son anéantissement. L'esprit par contre ne connaît pas ces fausses notions. En l'éveillant en chacun pour qu'il reprenne son rôle de maître devant l'intellect, il inondera la Terre de pures lumières bienfaisantes. »

« La plupart des humains sur Terre, ignorant totalement le sens et le but de leur existence qu'ils ont dépouillé de toute spiritualité, se sont radicalisés face aux Lois de la Création, se transformant en ''kamikazes'' qui s'en vont disparaître à présent dans d'atroces souffrances dans le gouffre de la damnation éternelle. » (''Le compagnon du Silence.'' 2017)


Humains ! Moi, ''petit virus'', je vous parle
Vous croyez vous être ainsi solidement confinés,
Seulement aux jours menaçants de maintenant ?
Vous croyez vous donc avoir été barricadés,
Seulement quelques fois au cours du temps ?

 «Oui ! » Peut-être, allez-vous me répondre,
Du haut de votre ''intelligence'' légendaire.
Pourtant ça fait des millénaires qu'en cage,
Vous êtes reclus en vos corps terrestres.

Oui, vous êtes depuis en vos enveloppes confinés,
Et par l'intellect usurpateur verrouillés.
C'est à peine que l'étincelle de lumière,
Votre esprit, conscience vivante, de sa prison s'évade.

Tiraillé à longueur de journées d'occupations futiles,
Par sa soif inassouvie de richesses éphémères,
L'intellect, ton instrument devenu ton maître,
Te tient ferme, en confinement sous sa coupe.

Et c'est à peine, qu'il peut te laisser entrevoir,
Les portails s'ouvrant sur l'infini et l'éternité,
Menant à la pérennité de ton être dans le Vrai Savoir,
Auquelle ta conscience aspire et qui retombe inusitée.

Entre les quatre murs de l'espace-temps terrestre,
Il t'enferme, toi l'étincelle recelant seule la vie
Seule, capable de voir au delà du Big Bang scientifique,
Pour contempler l'Ordre des Mondes sortant de la Vie.
Jaillissant du DIEU Créateur en Pulsations lumineuses,
Pour créer et porter à évolution les Mondes.

Ô ! Toi, esprit, porteur de la conscience vivante,
L'Immatériel que cherche en vain à appréhender
L'intellect dans son étroitesse matérielle et limitée.
Réveille toi donc vite de ton sommeil morbide,
Pendant que moi, minuscule virus venant de la Nature
Je te contrains à la réflexion vitale de ton existence.

Observe à présent la planète qui respire
Libérée de ton emprise maléfique :
Le chant des oiseaux est plus beau
De leurs habitats étroits et spoliés, les animaux
Sortent et se réjouissent de vous voir en zoo
Espérant que vous deviendrez moins sots.

En ces temps où joyeuse, la Nature se libère,
De l'étreinte mortelle de l'intellect livré à lui-même,
Ecoute être humain du fond de ta cage,
L'Appel du Règlement Final des comptes,
Qui vient clore le cycle terrestre de ton existence.

Tout prêt de toi les Êtres Essentiels t'interpellent !
Les gnomes observent, les salamandres t'appellent
Les sylphes, ondins et tous les bâtisseurs de la Terre
Lèvent sur toi le regard inflexible, pleine d'attente
Zeus lui-même, depuis le Walhalla et du haut de son trône,
Entouré de sa cours de dieux serviteurs, observe.
-Tous devenus aux mains de l'intellect des légendes-,
Vers où dirigeras-tu de nouveau tes pas si pressés
Lorsque moi, venu promptement te réveiller
Lâchera pour un court temps mon étreinte
Avant que la coupe plus amère de tes actes,
Ne vienne clore ton choix de périr ou de vivre.

Te réveilleras-tu ô esprit humain, conscience vivante
Pour enfin arracher aux mains de l'intellect ton trône,
Afin de conduire la Terre et tous les plans de la matière,
Vers de paisibles jardins inondés de lumière bienfaisante
Ou persisteras-tu de nouveau à courir vers ta ruine
Que te propose aux travers de plaisirs éphémères
L'intellect qui s'est adjugé ton trône par ta paresse ?

''Le Compagnon du Silence'' ( S.A.) avril 2020


 Angelique Kidjo performing "Afirika":