• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

Le lourd passé colonial des pays scandinaves dont on ne parle jamais

janvier 22, 2016 admin

Des historiens suédois ont rouvert le chapitre sombre de l'histoire coloniale scandinave.

Le chemin diplomatique entre la Scandinavie et l'Afrique est pavé de bonnes intentions. Il constitue, malgré de nombreuses embûches, une des voies prioritaires de l'aide au développement. Parmi les pays qui s'investissent sur la scène humanitaire, la Suède et la Norvège figurent comme les plus volontaristes. Un sacerdoce qui traduit le progressisme des sociétés du nord de l'Europe et leur inclination à agir sur les territoires africains les plus instables.

Mais le rapport entre les deux régions est bien loin d'être aussi vertueux qu'il n'y paraît. D'une part parce que les conséquences effectives de l'aide humanitaire dans les zones en crise du continent africain sont contrastées; d'autre part, car l'histoire de la Suède et de la Norvège est faite de colonisation et d'esclavage. Longtemps, les pays scandinaves ont occulté ce passé si dérangeant, polissant leur image de nations tolérantes en lutte constante contre l'oppression. Tout au plus, Stockholm et Oslo concédaient que leur histoire reflétait parfois une bien terne neutralité.

Mais le miroir était déformant. La Suède a la mémoire sélective: depuis les années 1950, plus aucun travail de recherche n'avait été mené sur le commerce des esclaves indique Africaisacountry. Une incongruité au regard de sa position centrale dans le commerce triangulaire. Certes, les navires partaient plus souvent de Grande-Bretagne ou de France, mais les chaînes en acier ou les barres de fer étaient fournies par le Royaume de Suède. Les scandinaves se lancèrent aussi un temps dans la conquête du Nouveau Monde.

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home