• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

Une momie égyptienne vieille de 5500 ans renverse nos croyances sur l'embaumement

 


Une momie découverte en Haute-Égypte et vieille d'au moins 5.500 ans renverse nos croyances concernant la date d'apparition des pratiques d'embaumement. Pour la première fois, des analyses poussées menées sur une momie préhistorique intacte ont permis de confirmer l'hypothèse selon laquelle l'embaumement aurait commencé à être pratiqué 1.500 ans plus tôt que nous ne le pensions. Celle-ci vient appuyer plusieurs découvertes précédemment réalisées par les archéologues.

 Une recette millénaire

Datée de 3700 à 3500 avant notre ère, la momie en question a trouvé repère parmi les murs du muséum égyptologique de Turin en 1901. Les spécialistes présumaient jusqu'alors que le corps avait subi une dessiccation naturelle dans le sable chaud et sec du désert. Fort heureusement pour ceux souhaitant l'étudier un siècle plus tard, la momie n'a fait l'objet d'aucune altération en vue de sa conservation, s'offrant ainsi dans son plus pur état d'analyses.

Ces dernières, menées par une équipe de chercheurs internationale, révèlent que, contrairement aux hypothèses précédemment émises, la momie n'aurait non pas été desséchée, mais embaumée grâce à un mélange d'huile végétale, de résine de conifère chauffée, d'extrait de plante aromatique, et de sève ou de gomme.

La mixture a ensuite été utilisée pour imprégner les linges funéraires entourant le défunt. Cette recette d'un temps passé dénote l'emploi d'agents antibactériens, présents dans des proportions égales à celles auxquelles les embaumeurs égyptiens auront recours au sommet de leur art, 2.500 ans plus tard. Les chercheurs font part de leurs résultats dans une étude parue dans la revue Journal of Archaeological Science.

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home