À qui dois-tu plaire? Aux NÉTÉROUS (Ankhcêtres) ou aux humains?

Si tu choisis de plaire aux Ankhcêtres, sache que tu dois passer par des épreuves parfois redoutables pour forger en toi un mental de ''Bégon''(''Guerrier de l'armée céleste'' pour le combat spirituel). Au final, tu seras récompensé selon tes actions, ta ténacité, tes talents et tes mérites et tu vas savourer tes victoires une à une sans que rien ne soit oublié. Tu vas devenir un RASSEMBLEUR, la LUMIÈRE et un GUIDE pour les humains qui se sont affaissés au choix de plaire aux humains et non aux Ankhcêtres.

Voici trois exemples illustratifs de trois personnages qui ont choisi de plaire aux humains.

Exemple No 1: Le Président Gbagbo Laurent

Il a voulu plaire à tout le monde: à la France et aux humains. Pendant qu'il prononçait les mots clés ''PANAFRICANISME'', ''AUTO-DÉTERMINATION'', ''SOUVERAINETÉ'', son épouse Ehivet Simone soutenait et militait activement au sein des "église de réveil'' dont nous savons qu'elles sont massivement financées par la CIA via Pat Roberston, un satanique notoire de la Négrophobie vampirique mondialisée et tropicalisée.

Lorsqu'elle a été capturée puis libérée du cachot par les agents locaux nègres de la Négrophobie vampirique mondialisée et tropicalisée de Côte d'Ivoire, le premier acte qu'elle a posé, c'est de prendre la Bible pour ''remercier JEHOVAH de ses bienfaits''. Elle a organisé une veillée de prière sous la coordination tacite de Pat Roberstson et cie. On peut qualifier cette démarche de dissonance spirituelle.

Tu dois savoir à qui tu dois plaire. Aux NÉTÉROUS (Ankhcêtres) ou aux humains?

De même, lorsque le Président Gbagbo Laurent était encore au pouvoir, il a ordonné que l'État ivoirien finance chaque année le pèlerinage à la Mecque des ivoiriens musulmans (''noirabes'') dont la plupart sont issus de la région du nord de la Côte d'Ivoire. Je rappelle que sa chute a été organisée par les rebelles issus massivement de cette région et financée par George Soros, l'autre vampire notoire de la Négrophobie vampirique mondialisée et tropicalisée via Alassane Dramane Ouattara et Soro Guillaume.

Qui plus est, lorsque le Président Gbagbo Laurent était encore au pouvoir, il a concédé bon nombre de marchés aux français. Parce qu'il voulait plaire à la France. En guise de ''remerciement'', les soldats français de l'Opération LICORNE l'ont capturé dans le palais présidentiel pour le livrer entre les mains des agents locaux nègres de la Négrophobie vampirique mondialisée et tropicalisée via Alassane Dramane Ouattara et Soro Guillaume. Nous savons la suite.


Exemple No 2: Le combattant Mouammar Kadhafi

Il a voulu ''rentrer'' dans la ''communauté internationale'' après plusieurs années d'attaques en règles par les vampires de la mondialisation-globalisation.

Il a voulu leur plaire.

Il a commencé par indemniser toutes les familles des victimes leucodermes de l'attentat de Lockerbie du vol Pan Am 103 le 21 décembre 1988 contre un Boeing 747-100 de l'ancienne compagnie américaine Pan American World Airways, qui assurait la liaison Londres – New York. Il explosa au-dessus du village de Lockerbie en Écosse et causa la mort de 270 personnes. Les vampires de la mondialisation-globalisation ont mis cet acte horrible sur le dos des services secrets libyens pour diaboliser le Guide de la Jamahiriya libyenne.

Il a continué à vouloir leur plaire en libérant les infirmiers bulgares qui avaient sciemment inoculé le sang contaminé du virus VIH à 232 enfants libyens à Benghazi. Cette opération spéciale d'empoisonnement par les vampires de la mondialisation-globalisation avait pour objectif de diaboliser le Guide Libyen et de l'accuser de s'attaquer à cette tranche vulnérable de sa population.

L'opération de libération est conclue le 24 juillet 2007 lorsque Cécilia Sarkozy obtient, lors de son second voyage, de quitter le territoire libyen avec les infirmières et le médecin. Les autorités françaises et l'Union européenne avaient obtenu du gouvernement libyen la libération des infirmières en pleine nuit, alors que Mouammar Kadhafi dormait. Ce qui avait provoqué la fureur du Guide libyen.

En décembre 2007, il a de nouveau continué à vouloir leur plaire en se faisant dérouler une tente spéciale à Matignon dans le parc de l'Hôtel Marigny, résidence officielle des hôtes de l'Etat par Sarkozy Nicolas. Un ''traitement de faveur'', même si le dirigeant libyen n'avait pas droit au décorum d'une visite d'Etat. «Cette visite marquera une étape significative dans le retour progressif de la Libye au sein de la communauté internationale, qui a été rendu possible par un certain nombre de gestes politiques très importants», avait déclaré le porte-parole de la présidence française, David Martinon.

«On n'invite pas en visite d'Etat un grand terroriste et un preneur d'otages international comme Kadhafi», s'était offusqué le soi-disant philosophe Bernard-Henri Lévy. «C'est indigne», avait jugé le leader centriste François Bayrou.

Comme cerise sur le gâteau, il a parachevé de vouloir plaire aux vampires de la mondialisation-globalisation en finançant la campagne présidentielle victorieuse de Sarkozy Nicolas en 2007 à auteur de plus de 400 millions d'euros. Ce voyou notoire de la République a été mis en examen en mars 2018, notamment pour financement illicite de campagne électorale et corruption passive dans ce dossier, toujours sur le bureau des juges plus de 12 ans après les révélations de Mediapart et le début de l'enquête.

Voici quelques faits:

1) Il est mis en examen.

2) Il refuse de répondre aux questions des juges.

3) Il a perdu face à Mediapart trois fois (instruction, Cour d'appel, Cour de Cassation).

4) Début juillet 2019, il s'est désisté de son procès en diffamation contre Mediapart.

Pour remercier le Guide Libyen de sa magnanimité, il a ordonné sa capture puis son exécution par les agents locaux de la Négrophobie vampirique mondialisée et tropicalisée.


 Exemple No 3: le cas particulier de l'exécution de l'ex-président irakien Saddam Hussein

L'ancien président irakien Saddam Hussein a été pendu à Bagdad à la suite d'un simulacre de procès au cours duquel il a été reconnu coupable de crimes contre l'humanité. Il était âgé de 69 ans. Arrêté dans une ferme près de Tikrit, le 13 décembre 2003, il est emprisonné puis jugé avec d'autres responsables du Parti Baas devant un tribunal spécial irakien. Pendant que les procédures s'étirent, le pays tente de retrouver sa stabilité. Des élections sont tenues le 30 janvier 2005 et une Constitution adoptée par référendum le 15 octobre 2005.

La situation demeure néanmoins difficile, la violence persistant contre les Américains, mais aussi entre les éléments chiites, sunnites et kurdes les plus radicaux. Le procès de Saddam Hussein débute peu après la tenue du référendum. Ce dernier conteste avec véhémence la légitimité du tribunal qui doit se prononcer sur sa responsabilité dans le massacre en 1982 de 143 chiites du village de Doujail, une action ordonnée par Hussein en représailles contre une tentative d'assassinat à son endroit.

Après maints rebondissements, il est condamné à mort le 5 novembre 2006. Sa pendaison, le 30 décembre, suscite plusieurs controverses. Les irrégularités commises lors du procès sont soulignées par plusieurs, alors que d'autres s'indignent du fait que l'exécution ait eu lieu un jour de fête religieuse (Aïd el-Kebir), en présence d'ennemis de Hussein qui lui expriment leur hostilité. La scène, filmée par un témoin, fera le tour du monde. La crainte qu'elle provoque un soulèvement restera toutefois lettre morte. Le décès de l'ex-président d'origine sunnite entraîne la colère de ses partisans, mais fait aussi la joie de ses ennemis chiites et Kurdes.

Rappelons que Saddam Hussein a été le ''chouchou'' des États-Unis et d'Israel qui l'ont aidé à construire une puissante centrale nucléaire. Ils ont également financé son armée qu'ils ont qualifié de ''4ème armée la plus puissante au monde'' avant sa pendaison. La fatwa contre Saddam Hussein a commencé par le bombardement de cette centrale nucléaire suivie aussi du pillage et du bombardement de la bibliothèque de Bagdad, considérée comme la plus grande bibliothèque du monde arabe. S'en est suivi le bombardement des principaux puits de pétrole de l'Irak. La suite on la connaît.

En guise de préparation à son assassinat, il a été ''banni'' par la ''communauté internationale'' du vampirisme mondialisé et globalisé. En faisant mourir Saddam Hussein, les États-Unis et le cabinet qu'ils ont installé à Bagdad pensaient peut-être décourager les insurgés du Baas et les sunnites que le soi-disant dictateur avait favorisés.

Il avait voulu plaire aux vampires de la mondialisation-globalisation qui se sont appuyé sur lui pour attaquer l'Iran et tenter de l'affaiblir afin de permettre à Israel de demeurer la seule et unique puissance nucléaire de la région.

Le 22 septembre 1980, l'Irak attaque l'Iran islamique de l'imam Khomeiny, avec les encouragements des Occidentaux, des Soviétiques et bien sûr des autres pays arabes. Les uns et les autres veulent profiter de l'affaiblissement apparent du régime khomeiniste pour lui donner le coup de grâce. La guerre durera huit ans et fera plusieurs centaines de milliers de morts, essentiellement parmi les soldats. Elle aura pour principal effet de ressouder le peuple iranien autour des mollahs ainsi que de relancer le conflit pluriséculaire entre Perses et Arabes, chiites et sunnites. Tous ces massacres visent à voler le pétrole des arabes et à assurer l'hégémonie d'Israel.

Quelle méchanceté!

Plus sérieusement, Saddam Hussein veut profiter des luttes entre factions iraniennes pour abattre le régime de Khomeiny. Il craint une contagion de l'intégrisme chez les musulmans chiites de son pays. Son agression est discrètement approuvée par les États-Unis, mortifiés et humiliés par la prise d'otages de leur ambassade de Téhéran, par l'Europe qui craint la montée de l'islamisme à ses portes, et par l'URSS qui fait face à une rébellion islamiste en Afghanistan, ainsi que par les monarchies arabes du Golfe qui voient les Iraniens, ou Persans, comme des ennemis traditionnels. L'Iran est soutenu en sous-main par Israël, en conflit comme lui avec les Arabes.

À toi de la Nouvelle Génération Consciente et Patriote panafricaine, tu dois savoir que:

-la protection de tes NÉTÉROUS (Ankhcêtres);

-ta conviction ferme à tes principes et à tes objectifs;

-rester fidèle dans ta trajectoire de lutte pour la libération TOTALE de Mama Africa,

te garantiront une victoire certaine sur tes ennemis et une fin ''heureuse'' car la mort n'est qu'un changement d'état. Pour cela, tu dois consentir des sacrifices exceptionnels pour accomplir ta MISSION de ''Bégon''.

Souviens-toi de la ''théorie des 3 L'' de Blé Goudé: On te lèche- On te lâche-On te lynche.

Tout se mérite ici bas. Tout se paie ici bas.

Vie, Santé, Force!