• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

L’imaginaire des Africains continue d’être colonisé par l’utopie occidentale au moyen des écrans

Joseph Tonda est sociologue à l'université Omar-Bongo, à Libreville, et invité régulier de l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), à Paris. Dans son dernier ouvrage, L'Impérialisme postcolonial, critique de la société des éblouissements, il dénonce, à la suite de Guy Debord, une société du spectacle techno-capitaliste qui éblouit ses sujets. 

« Nicki Minaj est la transfiguration du mythe vaudou de Mami Wata »


 

Cheville d'un capitalisme décuplé par l'avènement technologique, ce système mutant s'attaque aux déshérités, en leur faisant miroiter à travers les écrans les mirages d'une utopie de l'autre côté de la Méditerranée. Une « afrodystopie » présente selon le sociologue gabonais, dans les nombreux contenus culturels déversés sur tout le continent : des clips lascifs de chanteuses comme Nicki Minaj jusqu'au récent succès cinématographique de Black Panther. Bienvenue dans une néocolonisation de l'imaginaire aux conséquences bien réelles.

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home