• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

Vacher de Lapouge, socialiste-aryaniste français qui inspira Hitler

Georges Vacher de Lapouge, né en 1854 à Neuville-de-Poitou (Vienne), et mort à Poitiers en 1938, étudia le droit à Poitiers, après avoir découvert les théories de Darwin en classe de philosophie, grâce à son professeur, le normalien Louis Liard. Vacher de Lapouge fit une courte carrière dans la magistrature, qui lui valut d'être nommé en 1881 procureur de la République à Chambon-sur-Voueize (Creuse). Son poste lui laissa le temps de travailler à adapter Darwin à une vision eugéniste de la société et à la défense de la « race blanche aryenne ».

Vacher de Lapouge démissionna de la magistrature en 1883 pour monter à Paris parfaire ses connaissances et valoriser sa doctrine. C'est là qu'il s'enthousiasme pour les théories de l'eugéniste britannique Francis Galton dont il devient le principal relais en France. Lapouge, pour subsister, entame, à partir de 1886, une nouvelle carrière – de bibliothécaire cette fois – à Montpellier. Aidé par Liard, son ancien professeur devenu directeur de l'enseignement supérieur, il tente d'obtenir un cours d'anthropologie à la faculté.

En 1888, Lapouge est candidat socialiste aux élections municipales de Montpellier. En 1890, il crée une section locale du parti ouvrier socialiste de Jules Guesde.

En 1893, Lapouge devient bibliothécaire à l'université de Rennes, et en profite pour continuer à répandre sa doctrine de « socialisme-aryanisme ».

En 1900, il est nommé bibliothécaire de l'université de Poitiers, poste qu'il occupera jusqu'en 1922.

Dès 1927, Lapouge noue de nombreux contacts avec les théoriciens racistes d'outre-Rhin et notamment avec Günther, Schemann et Schultze-Naumburg, animateur du groupe raciste et mystique l'Anneau nordique.

Pendant l'occupation, les théories de Vacher de Lapouge sont mises à l'honneur de manière posthume par les racistes et eugénistes Georges Montandon (abattu par la Résistance à Clamart en août 1944) et René Martial (expert de la sélection raciale auprès du gouvernement de Vichy). Les nazis rendront un hommage posthume à Vacher de Lapouge en installant dans son village natal de Neuville-sur-Poitou un camp de concentration destiné aux soldats africains, dont un certain nombre disparaîtront sur place.

La principale contribution de Vacher de Lapouge à la pensée française est l'invention du mot et de l'idée d'ethnie, un terme que certains Français du XXIe siècle emploient généralement quand ils n'osent pas utiliser celui de « race ». L'adjectif « ethnique » est également une trouvaille de Georges Vacher de Lapouge. Elle aura un certain succès au XXIe siècle en matière commerciale (produits « ethniques»).

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home