• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

Yasuke Kurusan: le premier samouraï étranger était africain

Amateur de poésie et de cérémonie du thé, il ouvre le pays aux chrétiens, sans pour autant se convertir ; collectionne les objets venus d'Occident et n'hésite pas à apparaître vétu de tenues européennes ; développe le commerce avec les étrangers. Enfin, il n'hésite pas à récompenser des gens de basse-extraction en leur attribuant des positions toujours plus élevées.

C'est probablement son caractère qui l'amène à se montrer aussi ouvert face à Yasuke. Si la présence du Mozambicain est le gage d'une attraction systématique en public, Nobunaga lui accorde une véritable confiance. Yasuke est nommé samouraï et obtient le droit exceptionnel à l'époque de porter les deux sabres propres à ce rang. Nobunaga lui offre un katana, une maison et lui fait porter sa lance personnelle.

Yasuke, une « bête » qui n'a rien de japonais

L'histoire termine cependant mal. Alors qu'il a pris le contrôle des deux tiers du Japon, Nobunaga passe du temps dans la capitale, dans le temple de Honno-ji, en 1582. Il n'est accompagné que de quelques dizaines de gardes, dont Yasuke, se pensant en sécurité en plein cœur de son territoire. L'un de ses généraux, Akechi Mitsuhide, le trahit et encercle la place. Les hommes de Nobunaga se battent comme ils peuvent mais sont contraints de se rendre ou de fuir. Acculé, il opte pour le suicide rituel, seppuku.

Yasuke, lui, rejoint le fils de son seigneur, Oda Nobutada. Pendant leur repli vers le château de Nijo, ils sont pris par les troupes de Mitsuhide. Le samouraï mozambicain se bat, avant d'être finalement capturé. Pour le félon, l'Africain est une « bête » qui n'a rien de japonais. Il décide de le faire livrer aux jésuites... qui n'ont laissé aucune trace permettant de savoir ce qu'est devenu le samouraï noir.

L'existence de Yasuke est notamment rapportée par l'Histoire ecclésiastique des îles et royaumes du Japon, du père François Solier ; et par le Shinchôkôki, chroniques de la vie d'Oda Nobunaga rédigées par l'un de ses hommes. Plus de quatre siècles plus tard, cette histoire reste légendaire tant les Japonais restent méfiants envers les étrangers, notamment noirs. De fait, Yasuke fût l'un des rares, à cette époque, avant l'Anglais William Adams et le Français Eugène Collache, à porter les attributs des célèbres chevaliers nippons.

 Un samouraï célèbre: Kurusan Yasuke

Kurusan Yasuke est un des premiers, si ce n'est le premier, étranger à être devenu samouraï au Japon. Son histoire commence à la fin du 16ème siècle en Afrique (il serait autour de 1550). On ne sait pas exactement où il est né mais il semble qu'il ait été originaire du Congo ou du Mozambique. Certains aspects de son histoire sont basés sur des faits alors que certains autres ont sans doute été rajouté après. Une exemple est le nom sous lequel il est connu: Kurusan Yasuke.

Autant le nom « Yasuke » lui fut donné par l'un des trois grands unificateurs du Japon, Nobunaga Oda, autant le nom « Kurusan » est un ajout postérieur car le mot « san » n'était pas utilisé à l'époque de son existence. Une des sources historiques de l'existence de Yasuke est « l'Histoire du Japon » (História do Japão), écrite par le père jésuite Luís Fróis dont le premier volume est achevé en 1586. Il est aussi mentionné dans « l'histoire ecclésiastique des îles et royaumes du Japon » du père François Solier et dans le Shinchokoki.

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home