• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

Yasuke Kurusan: le premier samouraï étranger était africain

Les récits de cette époque, compilés par des observateurs japonais et européens, évoquent l'étonnante relation entre l'un des plus grands seigneurs de guerre de l'histoire de l'archipel, Oda Nobunaga, et un esclave venu d'Afrique. Les historiens ont longtemps hésité sur l'origine de ce dernier, envisageant sa provenance du Congo. Les études les plus récentes confirment cependant qu'il s'agissait d'un Makua, ethnie majoritaire de son Mozambique natal, dont le vrai nom était Yasufe.

« Monsieur Noir » 

Lorsqu'il arrive au Japon, probablement en 1579, Yasuke est le serviteur d'un jésuite italien, Alessandro Valignano, en charge de vérifier les missions de son Eglise dans les Indes (qui incluent à l'époque l'est et le sud-est asiatiques). Les jésuites sont alors en train de bâtir leurs premières églises sur l'archipel. Si les Japonais ont commencé à s'habituer à voir circuler des commerçants blancs européens, ils découvrent pour la première fois des hommes noirs, venus d'Afrique.

La chose est tellement inimaginable à l'époque que certains témoins auraient été exécutés pour avoir raconté leur expérience, soupçonnés de mensonges éhontés. Outre le fait qu'il est noir, Yasuke est du fait de sa taille beaucoup plus grand que les Japonais de l'époque : un personnage au delà du réel pour ses contemporains de l'archipel. Il montre des aptitudes dans l'apprentissage des langues et acquiert rapidement des notions de japonais. Ceux qui le croisent l'auraient surnommé « kuru san », « Monsieur Noir ».

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home