• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

L'histoire méconnue d'Henriette Lacks, femme Noire qui a révolutionné le monde médical

Cependant, ces cellules ont posé et posent encore des questions d'ordre éthique.

Un des premiers points est le fait que les cellules ont été initialement prélevées sans l'autorisation de la patiente avant d'être largement diffusées par la suite (après la mort d'Henrietta Lacks). Ils se posent alors une question à laquelle chacun peut avoir une réponse très personnelle: des cellules prélevées d'un individu (contenant donc son ADN) lui appartiennent elles toujours? Cette question fût posée par les avocats de la famille Lacks qui ont tenté de faire valoir leurs droits. Ce fut la lutte du pot de terre (famille noire pauvre et peu éduquée) contre le pot de fer (l'industrie pharmaceutique) Le résultat était évident :

La cour suprême de Californie statua que ce n'était pas le cas et que donc ces cellules pouvaient être distribuées et commercialisées librement. Ceci nous amène donc au second point: la commercialisation de ces cellules. Si le Dr Georges Otto Grey s'est toujours défendu d'avoir tiré le moindre profit de sa découverte, celle-ci n'a pas échappée à l'industrie pharmaceutique. De nombreuses entreprises vendent désormais des cellules HeLa à différents laboratoires à travers le monde. Ils vendent donc des cellules ayant appartenu à une personne, Henrietta Lacks, n'ayant jamais donné son accord pour cela (dans la mesure où on ne le lui a pas demandé).

A l'heure actuelle, des entreprises s'enrichissent grâce à ces cellules cancéreuses ayant causé la mort de cette femme, enterrée sans même une pierre tombale. Ni elle, ni sa famille n'ont vu le moindre centime de ce commerce. Certains scientifiques lui ont cependant rendu hommage et elle reçut des honneurs post mortem à plusieurs reprises en tant que contributrice importante (bien qu'elle ne l'ait jamais su) en matière de recherche biomédicale, les cellules HeLa ayant, par exemple, aidé à mettre au point un vaccin pour la polio. « C'est une des rares lignées à avoir acquis un statut de ''gold standard'' de la recherche », note Hervé Chneiweiss, président du comité d'éthique de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

SOURCES :

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2013/08/26/l-heritage-immortel-d-henrietta-lacks_3466644_1650684.html

 http://www.biopsci.com/2009/01/20/henrietta-lacks-du-cancer-a-limmortalite/

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Henrietta_Lacks

 http://www.franceinter.fr/emission-au-fil-de-lhistoire-hela-pour-toujours

 http://www.pnas.org/content/98/14/7656.full

 http://www.lefigaro.fr/sciences/2011/01/08/01008-20110108ARTFIG00001-hela-l-incroyable-destin-d-une-immortelle.php

 BIBLIOGRAPHIE :

Rebecca Skloot, ''La Vie immortelle d'Henrietta Lacks'' [« The Immortal Life of Henrietta Lacks »], Paris, Éditions Calmann-Lévy, coll. « Documents, Actualités, Société »,‎ 2011, 440 p. (ISBN 978-2-7021-4174-8)

FILMOGRAPHIE :

''La Vie après la mort d'Henrietta Lacks''. Un film de Mathias Thery. Produit par EnsAD – École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs
Genre(s) : Documentaire – Durée : 23 min
Année de production : 2004

A LIRE EN COMPLÉMENT UN ARTICLE PLUS RÉCENT :

http://www.lefigaro.fr/sciences/2013/08/12/01008-20130812ARTFIG00342-pourquoi-les-cellules-d-henrietta-lacks-sont-immortelles.php

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home