• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

CRISE EN RÉGION ''ANGLOPHONE'' AU KAMERUN: ET SI ON AVAIT AFFAIRE À DES ''OPÉRATIONS FAUX DRAPEAU'' ("false flag" en anglais)

En guise de conclusion:

Aussi, précisons que la "crise anglophone", est une des matérialisations tangibles du succès éclatant de la mission des "Évolués" de la Néocolonie, envoyés en embuscade par la Suprématie Blanche, pour disloquer les sociétés négro-africaines afin de renforcer le pillage à huis clos de nos ressources humaines et naturelles. Pillage des ressources naturelles par les multinationales oxydentales et exil forcé des "cerveaux africains" pour aller prendre la place des pauvres en Oxydent. Parallèlement, ces derniers sont encouragés à venir s'installer en Afrique pour prendre la place de ces exilés hautement qualifiés.

Si on avait affaire à un État désempoisonné des vestiges coloniaux et désenvoûté des démons de Berlin, les dirigeants issus des Assemblées Constituantes populaires, auraient mis sur pied les bases d'un État-nation avec pour point d'encrage un des principes cardinaux de la sagesse kamit(négro-africaine): l'UBUNTU["Nous pensons, donc je suis", "je me construis grâce à l'autre", "je ne suis rien sans l'autre", etc.].

Les "Évolués" de la Néocolonie sont dans la logique de la CONSERVATION DU POUVOIR. Pour ce faire, ils affectionnent le chaos et de faire couler le sang humain. La militarisation à outrance des Régions visées s'inscrit parfaitement dans l'agenda du "casser le nègre comme le cheval", stratégie de la "guerre révolutionnaire" où la cible principale (la population) doit être maintenue domptée mentalement, psychologiquement et spirituellement.

Voilà pourquoi ordre formel à été donné à toute les chaînes de télévision (public et privé) de ne pas poser les pieds dans les zones visées. Comme au Rwanda et au Burundi en 1994, on veut massacrer à huis clos sans images pour éviter de susciter l'émotion des "Francophones" qui sont d'accord dans l'écrasante majorité, que l'on "nettoie ces anglofous qui empêchent les enfants d'aller à l'école". "Francophones" qui ont démissionné collectivement et totalement dans le "On va faire comment, le Cameroun c'est le Cameroun".

L'instauration des Justices Populaires (palabres africaines locales) à travers les Assemblées Constituantes Populaires, est une urgence vitale.

<<Quand parle-t-on de renaissance africaine?>> [Anta Diop Cheikh, extrait d'un article du journal "Alerte sous les Tropiques", publié en 1948.]

<< L'afrique n'a pas pour vocation à devenir l'europe, mais à redevenir l'Afrique.>> [Molefi Kete Asante, "Afrocentricity International", USA]

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home