• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

CRISE EN RÉGION ''ANGLOPHONE'' AU KAMERUN: ET SI ON AVAIT AFFAIRE À DES ''OPÉRATIONS FAUX DRAPEAU'' ("false flag" en anglais)

Du point de vue géostratégique, la crise socio-politico-économique actuellement en cours au Kamerun dans les Régions dite ''anglophones'', peut-elle être qualifiée d'OPÉRATION FAUX DRAPEAU? 

Le système politique au Kamerun, comme dans tous les enclos coloniaux français, est celui de la CONSERVATION DE POUVOIR. C'est un système de clientélisme politique que le Pr Jean François Médard qualifie de Patrimonialisme rationnalisé, qui consite à ''zombifier'' et ''lobotomiser'' les masses populaires pour les rendre insensibles aux souffrances que le pouvoir les impose. Le pouvoir en place se sert des revendications légitimes d'une franche de sa population, pour créer une stratégie du choc qui précède une stratégie du chaos social, savamment planifié. N'oublions pas que les élections présidentielles sont prévues en 2018.

Le rappeur ''général Valsero'' nous explique le contexte de la conservation du pouvoir au Cameroun:

 

Pour écouter la totalité de l'entretien, cliquez ici. 

 Il est donc question d'amener le peuple meurtri par plus de 6 décennies de gabegie (depuis la proclamation de l'indépendances du Kamerun ''francophone'' le 1er janvier 1960), à se ''souder'' autour de son bourreau sempiternel, Biya Barthélémy Paul Bivondo pour qui ''il est le seul à pouvoir garantir la paix et le salut au nom du Seigneur-Jésus-Roi des Armées'' : c'est le syndrome de Stockholm.

Les OPÉRATIONS FAUX DRAPEAU sont l'oeuvre du célèbre géostratège américain Milton Friemand, le concepteur des ''Révolutions oranges'', outils de propagande et de destabilisation de Salvador Allende en Chili au profit de Pinochet par le coup d'État du 11 septembre 1973; la tentative de renversement du Combattant Hugo Chavèz au Venezuela en 2002; la tentative réussi de l'OTAN pour renverser le Guide de la révolution libyenne, Mouammar el Khadafi le 20 octobre 2011, etc.

Tout au long de l'histoire, diverses versions d'attentats sous faux drapeau ("false flag" en anglais) ont été utilisées avec succès par les gouvernements pour diriger la force du peuple vers la finalité recherchée par la classe dirigeante. Selon les époques, la finalité peut être la guerre ou la restriction des libertés civiles privées et des droits humains basiques ou un agenda économique.

En fait, les false flags peuvent prendre toute une variété de formes – nationales ou en rapport avec la politique étrangère, à petite ou grande échelle, économiques ou politiques, et avec de nombreux autres buts qui peuvent souvent se fondre les uns dans les autres. Chacun peut servir un dessein spécifique et peut être ajusté et adapté en vue de ce dessein spécifique selon ce qu'exigent les conditions de la communauté.

Par exemple, l'attaque aux armes chimiques qui a eu lieu en août 2013 en Syrie peut servir d'exemple pour un false flag à l'étranger prévu pour stimuler la ferveur des américains vers la guerre, sur la base de la Responsability to Protect (ou R2P, le Devoir de Protection, établi en 2005 par les Nations-Unies, NdT) comme pour le golfe du Tonkin.

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home