• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

Articles

Océan Indien : ici se joue la grande bataille pour la domination mondiale

Depuis lors, les relations économiques entre la Chine et ses voisins n'ont cessé de se développer. En 2007, Pékin est même devenu le premier partenaire commercial du Japon, pourtant un des alliés les plus stratégiques des Etats-Unis en Asie. De plus, la Chine n'a pas de prétention hégémonique dans la région. Les Etats-Unis pensaient que les pays de l'océan Indien seraient effrayés par la puissance chinoise et chercheraient à être protégés. Mais la Chine établit avec ses voisins des relations basés sur le principe d'égalité. De ce point de vue, les Etats-Unis ont donc aussi perdu la bataille en Asie de l'Est.

Les Etats-Unis n'ont donc aucun moyen d'empêcher la Chine de les concurrencer ?

Il semble que non. Pour se développer, la Chine a un besoin vital de ressources énergétiques. Les USA cherchent donc à contrôler ces ressources pour empêcher qu'elles atteignent la Chine. C'était un objectif essentiel des guerres d'Afghanistan et d'Irak, mais celles-ci ont tourné au fiasco. Les Etats-Unis ont détruit ces pays pour y placer des gouvernements qui leur seraient dociles, mais n'y sont pas parvenus.
Cerise sur le gâteau: les nouveaux gouvernements irakien et afghan commercent avec la Chine ! Pékin n'a donc pas eu besoin de dépenser des milliards de dollars dans une guerre illégale pour faire main basse sur l'or noir irakien : les compagnies chinoises ont simplement remporté des concessions pétrolières dans une vente aux enchères tout à fait réglementaire.

On le voit, la stratégie de l'impérialisme américain est donc un échec sur toute la ligne. Il reste néanmoins une option aux Etats-Unis : maintenir le chaos pour éviter que la stabilité de ces pays stratégiques ne profite à la Chine. Cela suppose de poursuivre la guerre en Irak et en Afghanistan et de l'étendre à d'autres pays comme l'Iran, le Yémen ou la Somalie.

Cette vision à court terme pourrait s'avérer catastrophique car elle amènerait encore plus de peuples sur la ligne anti-américaine, anti-Otan et anti-Occident. Ceux qui voudraient continuer sur la voie militaire feraient mieux d'étudier l'histoire des Etats-Unis de ces soixante dernières années : Washington n'a gagné aucune guerre si ce n'est contre la minuscule île de Grenade (1983).

Comment s'est amorcé ce déclin de « l'Empire américain » ?

Après la Seconde Guerre mondiale, ce pays avait tiré le jackpot. Il était en effet intervenu très tard dans le conflit, après avoir longtemps financé (de manière très lucrative) les deux camps : Alliés et nazis. Finalement, Washington décida de venir au secours des Alliés. Lorsque le conflit prit fin, la Grande-Bretagne était minée par les dettes, la puissance allemande était détruite et l'Union Soviétique avait payé un lourd tribut (plus de vingt millions de morts) pour venir à bout de l'armée nazie.

Par contre, les Etats-Unis, n'ayant fait pratiquement aucun sacrifice, en sortirent grands vainqueurs : ils avaient un vaste territoire, une industrie qui tournait à plein pot, de grosses capacités d'agriculture et leurs principaux concurrents européens étaient à genoux. Voilà comment les Etats-Unis sont devenus une superpuissance mondiale. Mais par la suite, ils ont dépensé tout ce jackpot gagné durant la Seconde Guerre mondiale pour combattre le communisme. L'économie américaine a été militarisée et les guerres se sont enchaînées, de la Corée à l'Irak en passant par le Vietnam pour ne citer que celles-là. Aujourd'hui, pour chaque dollar débloqué par le budget du gouvernement américain, soixante cents vont à l'armée. Un désastre ! Les autres industries majeures du pays ont été détruites, les écoles et les hôpitaux publics sont dans un état déplorable.

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home