• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

Articles

Océan Indien : ici se joue la grande bataille pour la domination mondiale

Certains attribuent ce formidable essor chinois à Deng Xiaoping : ce n'est qu'en prenant ses distances avec le maoïsme et en ouvrant la Chine aux capitaux étrangers qu'il aurait permis au pays de se développer...C'est oublier que la Chine sous Mao connaissait déjà une croissance continue oscillant entre les sept et dix pourcents ! Certes, Mao a commis des erreurs durant la révolution culturelle. Mais il a tout de même sorti un pays d'un milliard d'habitants de l'extrême pauvreté. Et il a permis à la Chine de redevenir un Etat indépendant après un siècle d'oppression. Il est donc faux d'attribuer uniquement le développement de la Chine à la politique d'ouverture de Deng Xiaoping. Parti de rien, ce pays n'a cessé de se développer depuis la révolution de 1949. Et cette tâche n'est pas terminée.

Bien évidemment, l'ouverture actuelle au capitalisme soulève beaucoup de questions sur l'avenir de la Chine. Il y aura très certainement des contradictions entre les différentes forces sociales avec ce renforcement d'une bourgeoisie locale. La Chine pourrait devenir un pays totalement capitaliste, mais pas dominé par l'impérialisme. Mais dans les deux cas, les Etats-Unis chercheront à empêcher que ce pays devienne une grande puissance ayant les moyens de leur tenir tête.

Justement, certains affirment que la Chine est elle-même devenue une puissance impérialiste, exportant ses capitaux aux quatre coins de la planète et prospectant partout dans le Sud pour s'approvisionner en matières premières ?

Il y a une confusion, même au sein de la gauche, sur la définition de l'impérialisme apportée par Lénine (qui a sans doute le mieux étudié ce phénomène). Certains ne retiennent qu'une seule composante de cette définition : l'exportation de capitaux vers des pays étrangers. Bien sûr, c'est un facteur essentiel. En effet, grâce à l'exportation de capitaux, les puissances capitalistes s'enrichissent plus vite et finissent par dominer l'économie des pays moins développés. Mais dans le cadre de l'impérialisme, cette domination économique est inséparable d'une domination politique qui transforme le pays en semi-colonie. Autrement dit, si vous êtes un impérialiste, vous devez, dans les pays où vous exportez des capitaux, créer votre propre marionnette : un gouvernement servant vos intérêts. Vous pouvez aussi entraîner l'armée de votre semi-colonie pour organiser des putschs militaires lorsque la marionnette n'obéit pas.

Cela s'est passé récemment au Honduras où le président Manuel Zelaya a été destitué par une armée dont les officiers ont été formés dans les académies militaires étasuniennes. Vous pouvez également infiltrer l'appareil politique avec des organisations comme la CIA pour vous créer des collaborateurs internes. Bref, l'impérialisme repose sur une double domination : économique et politique. L'une ne va pas sans l'autre.

Voilà qui fait une grande différence avec la Chine. Celle-ci ne s'ingère pas dans les affaires politiques des pays avec qui elle commerce. Et l'exportation de ses capitaux ne vise pas à étouffer et dominer l'économie des pays partenaires. Donc, la Chine non seulement n'est pas une puissance impérialiste, mais elle permet même aux pays victimes de l'impérialisme de se libérer en bouleversant les rapports de domination établis par l'Occident.

Les Etats-Unis peuvent-ils encore stopper leur concurrent chinois ? D'accord, le Pentagone est bien implanté dans la région, mais une confrontation militaire directe avec la Chine parait improbable : Washington semble toujours embourbé au Moyen-Orient et, d'après de nombreux experts, ne serait pas en mesure de remporter un conflit direct contre Pékin.

En effet, bombarder et envahir la Chine n'est pas une option envisageable. Les Etats-Unis ont donc élaboré d'autres stratégies. La première consiste à s'appuyer sur des Etats-vassaux en Afrique pour contrôler le continent et empêcher la Chine d'accéder aux matières premières. Cette stratégie n'est pas neuve, elle avait été mise au point après la Seconde Guerre mondiale pour contenir le développement du Japon.

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home