• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

L'Afrique impériale

Les premières relations donnèrent lieu à des échanges d'ambassadeurs entre Lisbonne et Mbanza-Kongo, la capitale du royaume. Des jeunes Kongolais partirent même faire leurs études en Europe et, en 1513, un des fils du roi de l'époque prononça un discours en latin devant le pape. Mais en raison de la distance, les communications entre les deux pays restaient rares. Et les représentants du Portugal, les commerçants et les aventuriers, finirent par prendre tous les pouvoirs. Ils surveillaient le royaume à partir de l'île de Sao Tomé, au large, qui leur servait d'entrepôt d'esclaves.

Sous la pression des Portugais, le Kongo finit par devenir un vassal du Portugal. Il fut même obligé de livrer des esclaves, capturés dans les pays voisins. Mais en 1665, quand les Portugais lui imposèrent de livrer des esclaves kongolais et de dévoiler l'emplacement de ses mines, le souverain du Kongo, Antonio Ier, refusa. Son armée fut vaincue et sa tête ramenée à Loanda, la future Luanda, devenue elle aussi un comptoir portugais.

Les Laundas

A leur arrivée au Kongo, les Portugais entendirent parler de puissantes chefferies à l'intérieur du bassin du Congo. Les Luandas constituaient la plus dynamique, dominant la région correspondant au Katanga, au Sud du Congo-Kinshasa. Ils devaient leur réputation aux gisements de cuivre qui leur avaient fourni la matière pour créer une monnaie. Au XVIIIe siècle, ils étaient les maîtres du commerce entre le Kongo, dominé par les Portugais pourvoyeurs d'armes à feu, et les côtes de l'océan Indien où ils contrôlaient l'utilisation des cauris qui risquaient de concurrencer leur monnaie de cuivre.

L'ABYSSINIE, LE ROYAUME DES NEGUS

Le plateau escarpé au centre de l'Ethiopie a permis à une succession de royaumes chrétiens de résister pendant des siècles aux invasions qui bouleversèrent la Corne de l'Afrique. L'histoire de cette région, connue en Egypte antique sous le nom de "pays de Pount", fut ponctuée de coups d'Etat, d'assassinats et d'intrigues de palais.

Le royaume d'Axoum

Les premiers habitants de l'Ethiopie étaient apparentés aux populations de la Nubie. Au Ier millénaire avant notre ère, des émigrants du Yémen s'installèrent entre les rivages de la mer Rouge et le lac Tana. Une de leurs tribus, les Habashas, donna son nom à l'Abyssinie et le royaume d'Axoum finit par s'imposer. Axoum était la plus grande puissance de la région quand son roi, Ezana (320-342 après J.-C.), se convertit au christianisme. Les Axoumites dominèrent la mer Rouge et firent des expéditions en Arabie. Ils eurent des relations fructueuses avec l'Extrème-Orient.

En 1504, le royaume d'Aloa, avant-dernier des royaumes chrétiens de Nubie, dut céder devant la pression musulmane. Seule résista l'Abyssinie, réfugiée dans son repaire montagneux. Mais les troupes d'invasion commandées pat l'imam Gragne et renforcées pat l'arrivée des Turcs en mer Rouge dévastèrent la région. L'empereur Claudius demanda alors l'aide des Portugais dont les caravelles venaient d'entrer dans l'océan Indien. A l'issue des combats, les troupes de l'imam Grange durent quitter le territoire et les Portugais s'installèrent en Abyssinie.

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home