• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

Articles

Peuple français réveille-toi ! Peuples africains arrêtez de suivre la France!

 Les Cosmopolites-scientistes-modernisants

"Cette catégorie groupe tous les Africains qui raisonnent de la manière suivante: fouiller dans les décombres du passé pour y trouver une civilisation africaine est une perte de temps devant l'urgence des problèmes de l'heure, une attitude, pour le moins, périmée. Nous devons nous couper de tout ce passé chaotique et barbare et rejoindre le monde moderne technique à la vitesse de l'électron. La planète va s'unifier: il faut se mettre à l'avant-garde du progrès.

La science va bientôt résoudre tous ces grands problèmes et rendra caduques ces préoccupations locales et accessoires. On ne saurait avoir d'autres langues de culture que celles de l'Europe qui ont déjà fait leurs preuves: on entend, par-là, qu'elles supportent la pensée scientifique moderne et qu'elles sont déjà universelles. Ce groupe qui comprend des variantes est le plus intéressant à analyser parce qu'il contient les individus les plus atteints de l'aliénation culturelle.

Comme on le voit, il n'y a pour eux d'autre issue que l'assimilation. [...] Cette attitude n'est, au fond, qu'un piétinement dangereux car elle donne l'illusion de la marche en avant à pas de géant; [...] Il n'est pas étonnant que la majorité de ce groupe ne soit pas composé de scientifiques." (Cheikh Anta Diop. ''Nations Nègres et Culture''. Éditions Présence Africaine, pp.15 et 17)

L'urgence de la Renaissance africaine : rupture épistémologique et paradigmique

« Quand à l'Afrique noire, elle doit se nourrir des fruits de mes recherches à l'échelle continentale. Il ne s'agit pas de se créer, de toutes pièces, une histoire plus belle que celle des autres, de manière à doper moralement le peuple pendant la période de lutte pour l'indépendance, mais de partir de cette idée évidente que chaque peuple a une histoire ». (Cheikh Anta Diop, interview in "La Vie Africaine", n°6, mars-avril 1960, p. 11).

Dans le cadre de la présente analyse, hormis la réflexion sur le pourrissement du système judiciaire français avec ses métastases en Afrique noire dite ''Francophone'', la question fondamentale à se poser est la suivante :

Les ministères de l'éducation nationale doivent-ils continuer de dépenser l'argent du contribuable pour former les citoyens qui tournent le dos à Mama Africa et qui adorent l'Occident et ses valeurs au point de devenir des véritables dangers pour eux-mêmes et pour leur communauté?

En somme, une insurrection-révolution suivie de l'enracinement qui consiste à revisiter les Humanités Classiques Africaines nous semble la démarche la plus adéquate pour mettre sur pied un État fédéral d'Afrique noire afin de garantir la paix, la sécurité et la prospérité à Mama Africa et à ses enfants. 

La ''déprogrammation'' des ''logiciels'' arabo-musulman et eurocentriste suivie d'une ''reprogrammation'' aux ''logiciels'' négro-égypto-nubiens : voilà la solution gagnante. 

INGETA !!!

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home