• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

La ‘’créolisation’’ des Afro-descendants des Caraïbes-Partie III

Partie 3 :
L'éducation créole reçue par les enfants noirs dans la colonie

Casser le nègre comme le cheval

Ex. : « Des nègres créoles. Il n'est point de planteur qui n'apprécie la différence qui existe entre le nègre créole et celui qu'on débarque de Guinée, et je ne crois pas trop avancer en disant qu'on préfère un nègre né sur l'habitation qu'on exploite, à trois Africains qui arrivent de leur pays. Le nègre créole, accoutumé dès son enfance à tous les travaux qui doivent l'occuper dans l'âge viril, y étant amené par gradation, s'habitue à les exécuter avec adresse et sans de grandes fatigues ; son tempérament se forme, se fortifie peu à peu et à mesure que sa tâche augmente, ce qui le met à même de la bien remplir : ne changeant point de climat ni d'habitudes, il n'a point à redouter les maladies de consomption, l'ennui et les regrets qu'éprouvent les Africains enlevés à leurs foyers, ignorant le sort qu'on leur prépare en les éloignant d'un maître barbare qui ne leur donne pas une idée plus flatteuse de celui qui le remplace.

L'image des personnes qui lui sont chères vient encore troubler le peu de moments de sécurité dont il jouit quand il commence à connaître sa destination. Le travail auquel on l'assujettit, quoique ménagé dans les commencements, lui répugne par suite de la paresse à laquelle il a été livré jusqu'alors. Le nègre créole n'éprouve aucun de ces obstacles, il est élevé au milieu de ses parents et de ses amis, qu'il ne quitte plus, qui soignent son enfance, le forment à tous les travaux, lui donnent le goût de la propriété et l'exemple de l'obéissance ; ils l'éduquent enfin convenablement à son état ; de sorte qu'en devenant homme, il est déjà instruit et accoutumé à tous les genres d'industrie qui peuvent lui être profitables, en même temps qu'il se rend propre à tous les travaux auxquels son maître peut l'employer, ayant pour lui la force, l'adresse et l'habitude du travail, ce qui fait que le nègre créole exécute mieux et plus promptement toute espèce d'ouvrage ». (J.B. POYEN DE SAINTE-MARIE, « De l'exploitation des sucreries ou Conseils d'un vieux planteur aux jeunes agriculteurs des colonies », 1792, pp. 32-34).

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home