• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

Discours d’orientation politique du Capitaine Sankara Thomas Isidore, 2 octobre 1983

 Peuple de Haute-Volta,

Camarades militantes et militants de la révolution : Les besoins de notre peuple sont immenses. La satisfaction de ces besoins nécessite des transformations révolutionnaires à entreprendre dans tous les domaines. Ainsi dans le domaine sanitaire et (celui) de l'assistance sociale en faveur des masses populaires, les objectifs à atteindre se résument en ceci :

- Une santé à la portée de tous.

- La mise en œuvre d'une assistance et d'une protection maternelle et infantile.

- Une politique d'immunisation contre les maladies transmissibles par la multiplication des campagnes de vaccination.

- Une sensibilisation des masses pour l'acquisition de bonnes habitudes hygiéniques.

Tous ces objectifs ne peuvent être atteints sans l'engagement conscient des masses populaires elles-mêmes dans le combat sous l'orientation révolutionnaire des services de santé.
Dans le domaine de l'habitat, domaine d'une importance cruciale, il nous faudra entreprendre une politique vigoureuse pour mettre fin aux spéculations immobilières, à l'exploitation des travailleurs par l'établissement des taux de loyers excessifs. Des mesures importantes devront être prises dans ce domaine pour :

- Établir des loyers raisonnables.

- Procéder aux lotissements rapides de quartiers.

- Développer sur une grande échelle la construction de maisons d'habitation modernes en nombre suffisant et accessibles aux travailleurs.

Une des préoccupations essentielles du CNR, c'est l'union des différentes nationalités que compte la Haute-Volta dans la lutte commune contre les ennemis de notre révolution. II existe en effet dans notre pays, une multitude d'ethnies se distinguant les unes des autres par leur langue et leurs coutumes. C'est l'ensemble de ces nationalités qui forment la nation voltaïque. L'impérialisme dans sa politique de diviser pour régner, s'est évertué à exacerber les contradictions entre elles, pour les dresser les unes contre les autres.

La politique du CNR visera à l'union de ces différentes nationalités pour qu'elles vivent dans l'égalité et jouissent des mêmes chances de réussite. Pour ce faire, un accent particulier sera mis pour :

- Le développement économique des différentes régions.

- Encourager les échanges économiques entre elles.

- Combattre les préjugés entre les ethnies, régler les différends qui les opposent dans un esprit d'union.

- Châtier les fauteurs de divisions.

Au vu de tous les problèmes auxquels notre pays se trouve confronté, la révolution apparaît comme un défi que nous devons, animés de la volonté de vaincre, surmonter avec la participation effective des masses populaires mobilisées au sein des CDR.

Dans un proche avenir, avec l'élaboration des programmes sectoriels, tout le territoire de Haute-Volta sera un vaste chantier de travail où le concours de tous les Voltaïques valides et en âge de travailler sera requis pour le combat sans merci que nous livrerons pour transformer ce pays en un pays prospère et radieux, un pays où le peuple sera le seul maître des richesses matérielles et immatérielles de la nation.

Enfin, il nous faut définir la place de la révolution voltaïque dans le processus révolutionnaire mondial. Notre révolution fait partie intégrante du mouvement mondial pour la paix et la démocratie contre l'impérialisme et toute sorte d'hégémonisme. C'est pourquoi nous nous efforcerons d'établir des relations diplomatiques avec les autres pays sans égard à leur système politique et économique sur la base des principes suivants :

- Le respect réciproque pour l'indépendance, l'intégrité territoriale et la souveraineté nationale.

- La non-agression mutuelle.

- La non-intervention dans les affaires intérieures.

- Le commerce avec tous les pays sur un pied d'égalité et sur la base d'avantages réciproques.

Notre solidarité et notre soutien militants iront à l'endroit des mouvements de libération nationale qui combattent pour l'indépendance de leur pays et la libération de leurs peuples. Ce soutien s'adresse particulièrement :

- Au peuple de Namibie sous la direction de la SWAPO.

- Au peuple Sahraoui dans sa lutte pour le recouvrement de son territoire national.

- Au peuple Palestinien pour ses droits nationaux.

Dans notre lutte, les pays africains anti-impérialistes sont nos alliés objectifs. Le rapprochement avec ces pays est rendu nécessaire par les regroupements néo-coloniaux qui s'opèrent sur notre continent.

Vive la Révolution démocratique et populaire !

Vive le Conseil national de la révolution !

La patrie ou la mort, nous vaincrons !

 

Publié le ministère burkinabé de l' Information.


Source : http://thomassankara.net/spip.php?article51

 

Discours d'Orientation Politique-Sankara Thomas (2 octobre 1983):

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home