• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

L'excision de l'Afrique, des Africains et des Afro-descendants au Canada

 Transfert des fonds de la diaspora africaine vers l’Afrique

Obiagali Ezekwesili, Vice-présidente de la Banque mondiale pour l’Afrique, a fait remarquer que les transferts de fonds en provenance de la diaspora africaine, estimés à quelque 32 à 40 milliards de dollars par an, dépassaient désormais l’aide officielle au développement accordée au continent. “Au-delà des moyens financiers, les Africains de la diaspora ont les compétences et les connaissances qu’il faudrait mobiliser au service du continent. Il est impératif, par conséquent, d’envisager le rôle de la diaspora dans le développement de l’Afrique d’un point de vue stratégique3, a-t-elle dit.

Les Africains vivant en dehors de leur pays d’origine bougent. En 2009, malgré une légère diminution des transferts officiels d’argent de la Diaspora africaine vers les pays d’origine, rien ne modifie la tendance de fond d’une croissance régulière. Jugez seulement : 3,2 milliards de $US en 1995, contre 20,7 milliards de $US en 20093.

Ainsi donc, la diaspora panafricaine contribue activement au rayonnement de l'Afrique par des macro et des micro-projets visant à soutenir les familles restées sur place. La discrimination à l'embauche et le refus de reconnaissanace de leurs compétences et de leurs acquis, portent un lourd fardeau dans le cycle infernal de paupérisation du continent, berceau de l'humaine condition.

Le transfert des fonds de la diaspora panafricaine vont directement dans les ménages, par conséquent ne sont pas détournés par les régimes cleptocratiques corrompus jusqu'à la moelle épinière.

Voracité des banques est des "circuits" de transfert d'argent

J'en profite pour lancer un vibrant appel aux banques internationales, de faciliter les transferts par des coûts réduits au minimum acceptable.

Près de 30 % au moins de l'épargne des Africains de l'étranger est simplement ponctionnée par ceux qui savent flairer les asymétries de marché. Alors que ce service de transfert d'argent en zone franc aurait dû être gratuit. Les familles africaines reçoivent de leurs parents travaillant à l'étranger de l'épargne ponctionnée. C'est ainsi qu'en 15 ans, en toute inconscience, la Diaspora africaine a transféré près de 30 % de son épargne à des sociétés d'intermédiation...Tout ce que cela aurait pu faire pour l'amélioration du bien-être de ceux qui sont restés au pays !

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home