• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

Casser le nègre comme le cheval

 

Nous publions intégralement ci-dessous un article fort poignant sur le caractère barbare et d'une rare violence des négriers. Au regard de la violence ourdie contre les mélanodermes un peu parttout dans le monde, on a comme l'impression que les procédés décrits ici, sont

d'actualité mais enfouis sous la bannière de la mondialisation-globalisation, des "guerres humanitaires", du concept de "démocratie", de la "bonne gouvernance".

  

  

  

CHER(E)S LECTEURS , À VOUS DE JUGER !

Le 27 avril 1848, la France prend un décret abolissant l’esclavage dans ses colonies. Dans les faits ce sera, le 22 mai en Martinique, le 27 mai en Guadeloupe et le 10 juin et Guyane pour ce qui est de ses colonies d’Amériques. Aujourd’hui, chaque 23 mai, les descendants d’esclaves français rendent hommage aux victimes de l’esclavage colonial. Chaque 10 mai, la république commémore les abolitionnistes et les anciennes terres d’esclavage d’Amérique commémorent leurs héros les 22 mai en Martinique, 27 Mai en Guadeloupe et 10 Juin en Guyane.
Nous sommes donc dans la pleine période des manifestations relatives à l’esclave. Alors, je livre à votre sagacité deux textes vieux de 300 ans :

- Un discours prononcé par Willie Lynch au bord du fleuve James dans la colonie de virginie en 1712. Lynch était un propriétaire d’esclaves anglais des Caraïbes. Il fut invité pour enseigner ses méthodes aux propriétaires d’esclaves. Le terme « Lynching » (lyncher) est dérivé de son nom.

- « LET’S MAKE A SLAVE » de Frederick Douglas est une étude du procédé prétendument scientifique du « cassage » de l’homme et de la fabrication d’esclave. Cela décrit les résultats des idées anglo-saxonnes et des méthodes pour assurer la relation maître/esclave.

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home