• Font size:
  • Decrease
  • Reset
  • Increase

Articles

L'heure est vraiment grave !!!

Toute la gesticulation sans tête ni queue autour de ce que les bourreaux de Mama Africa qualifient affectueusement d' ''élection libre et transparente'' dans l'enclos colonial français dénommé GABON, annonce comme je l'ai rappelé dans mes précédentes publications, le passage d'un Puissant ''Ouragan Cosmique'' qui va tout balayer sur son chemin et mettre tout le monde au pas.

Lorsqu'on parvient à un niveau de pourrissement mental et social au point où un peuple comme celui du Gabon est tombé si bas dont la seule option de ''libération des chaînes du vampirisme politique'' qui s'offre à lui est de se jeter soit dans les bras de ''Satan'', soit embrassé ''tendrement'' son disciple, cela signifie qu'il y a quelque chose qui pèse d'un poids-mort dans le psyché des peuples négro-africains de la postcolonie.

Cela donne des frissons !!

L'heure est vraiment grave.

 L'Impasse spirituel

C'est un secret de polichinelle d'affirmer que l'Organisation de l'Unité Africaine (Unité Africaine) freine l'Afrique. Que c'est une Organisation de bandits de grand chemin. Mieux, des comploteurs contre l'Afrique, ses intérêts et contre la jeunesse panafricaine. Dans ces conditions, comment peut-on alors justifier logiquement qu'une écrasante majorité des Gabonais mettent leur vie sur la balance pour défendre l'ex-Président de la commission de l'Union africaine?

Autre fait:
Comment peut-on justifier logiquement le fait que l' écrasante majorité des Gabonais soutiennent son idée selon laquelle ''il faut recompter les voix des électeurs'' alors qu'il a lui-même refusé le recomptage des voix en Côte d'Ivoire et appelé le Président Gbagbo Laurent à se ''retirer'' de la scène politique pour laisser la place au ''vainqueur des élections'', Alassane Ouattara? De qui se moque-t-on?

Autre fait encore:
Lors de la récente tragédie africaine de Côte d'Ivoire s'étant soldée par la capture du Président Gbagbo Laurent le 11 avril 2011 à Abidjan dans son palais présidentiel par les troupes de LICORNE, une écrasante majorité des Gabonais est descendu dans les rues de France et même ailleurs pour crier leur ras-le-bol.

Question: Comment peut-on alors justifier logiquement que cette écrasante majorité descende à nouveau dans les rues, cette fois-ci pour défendre Ping Jean, celui-là même qui a ''couvert'' l'assassinat du Guide Libyen? De qui se moque-t-on?

L'heure est vraiment grave à KaMa.

INGETA!

Imhotep

imhotep imhotep2 

Pour soutenir nos efforts

Faites un don à l'institut Per aâ n Imhotep pour soutenir nos efforts.

Amount: 

devenir-membre-home